Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 14:00

http://www.digstation.com/FTPFiles/ALB000036515/ART%20FILES/large.jpg

Note :

http://www.isiahmentor.com

http://www.myspace.com/officialisiahmentor

Les plus passionnés d’entre vous le connaissent peut-être déjà sous le pseudonyme de Lilly Melody pour avoir sorti dans les années 80, un album intitulé "Give It To Me" dans un registre Early Digital et quelques singles sortis sur le label Firehouse. Près de 20 années plus tard, il revient (enfin !) sur le devant de la scène avec un nouvel album et un nouveau pseudo : Isiah Mentor ! Un retour très attendu puisque l’artiste a amorcé un virage artistique, privilégiant dorénavant un son plus roots et des textes "conscients".

L’album intitulé "Rasta Government" vient de sortir sur le label Village Roots et propose parmi ses 16 titres, une combinaison avec la rebelle Tanya Stephens ainsi qu’une autre accompagnée du singjay Turbulence.

par Reggae.fr
permalink


Origine du Groupe : Jamaica
Style : Reggae
Sortie : 2009
    
Tracklist :
1. One love 4:04
2. First class feat Turbulence 4:09
3. War against the poor 4:23
4. Rasta government 4:02
5. Cry Africa 4:20
6. Fight fight fight 3:42
7. Bring it to them 4:37
8. My world 4:28
9. Rasta man 3:40
10.Save me now Jah 3:01
11.Take I away 3:42
12.Show them father 3:21
13.Don't mess with my brain 4:30
14.Queen for life 3:52
15.Show me 3:07
16.Threes company feat Tanya 3:37

00000000000000DOWNLOAD

 

Tell a Friend

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 15:00

http://www.ljplus.ru/img4/l/e/lestp/reggaeaugojazz.jpg

Note :

http://de.wikipedia.org/wiki/Roy_Burrowes

http://fr.wikipedia.org/wiki/Clifford_Jordan

http://www.answers.com/topic/charles-davis

May (of 1999) saw another great album out of Studio One when Mr Dodd dusted off his vintage rhythms and invited Jamaican jazz trumpeter Roy "Bubbles" Burrowes to extemporise over them. Keeping Burrowes company on Reggae au go Jazz were US tenor sax players Clifford Jordan and Charles Davis and the entire set amounted to one of the most interesting projects to emerge out of Studio One in recent years, part of a lineage stretching back to those classic 1970s instrumental sets from Cedric Im Brooks and Roland Alphonso.

Another music business mystery - why such a good and relatively recent album would ever be out of print and completely unavailable in any form. Ernest Ranglin on guitar and bass, Jackie Mittoo on the keys, Clifford Jordan on sax, Sir Coxsone Dodd is producing. Can't miss with a lineup like this! Sounds somewhat like Monty Alexander or Ernest Ranglin's solo albums, but more mellow.

permalink

Origine du Groupe : North America
Style : Jazz Reggae Ska
Sortie : 1999

Tracklist :
1. Wet Land
2. Jericho Jazz
3. Bubble's Bubble
4. My Father's Jazz
5. Thirty One Thirty Five
6. Soul Sender
7. Dont Wait Too Long
8. Mount Zion Rock
9. Jamrec Jam
10. Mr. Loving Spoon
11. Reggae Au Go Jazz
12. Jazz Ville Funk

00000000000000DOWNLOAD

 

Tell a Friend

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 11:00

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/6/3/3760057761367.jpg

Note :

http://www.clintonfearon.com

http://www.myspace.com/clintonfearon

    
From Wikipedia :

Clinton Fearon est un chanteur et musicien jamaïcain  de reggae, né le 13 février 1951 à Saint Andrews. Etabli à Seattle (USA) depuis 1987.

Clinton Fearon est né près de Kingston mais grandit à la campagne dans la province de Ste Catherine.

Il découvre la musique dans l’église adventiste de ce parish en Jamaïque. Il sera sur les banc de l'ecole aux cotes de Joseph Hill (Culture). A 16 ans il quitte les montagnes de Sainte Catherine et s'installe a Kingston et crée le groupe The Brothers. Le groupe tente quelques auditions notamment chez Treasure Isle, sans succès. Mais c'est à travers ce groupe que Clinton Fearon rencontre Errol Grandison, qui lui proposera d'être le troisième Gladiator, en 1969, pour remplacer David Webber. Il entre d'abord dans le groupe comme guitariste. Après le départ d'Errol Grandison, il devient le bassiste et un des choristes du groupe (occasionnellement chanteur, par exemple sur Chatty Chatty Mouth, Richman Poorman, Get Ready, Let Jah Be Praised, "Can You Imagine How I Feel", "On The Other Side", etc.) du groupe The Gladiators de 1969 à 1987. Clinton Fearon est sans conteste l'un des piliers du groupe aux cotes de Albert Griffiths. Durant ces 18 années, il travaille aussi en tant que session-man au Studio One de Coxsone, au Black Ark Studio de Lee Perry ou encore pour Joe Gibbs, Yabby You, Joseph Hookim et Prince Tony Robinson.


Estimant n'avoir pas assez d'espace au sein du groupe, il quitte subitement le groupe et s'établit aux États-Unis, à Seattle, suite à la tournée américaine des Gladiators de 1987, et compte lancer sa carrière solo. Albert Griffiths aura du mal à comprendre ce geste. Clinton crée, à Seattle, The Defenders avec quelques uns des musiciens des Gladiators. Le groupe connaîtra un succès d’estime avec le maxi Rock Your Bones en 1989. Le groupe cesse son activité en 1992.

Puis, en 1994 voit le jour le premier album de Clinton Fearon & The Boogie Brown Band (Lamar Lofton a la basse, Girt Bolo a la batterie, John Saba a la guitare et Barbara Kennedy aux claviers) : Disturb The Devil marque véritablement le début de la carrière solo de Clinton Fearon. Il crée le label Boogie Brown Productions. Suivront les albums Mystic Whisper, What A System un double album avec la partie dub mixée par Scientist, et une compilation de ces trois albums en 2002 Soon Come. Deux ans plus tard Give And Take prouve que l'inspiration de Clinton Fearon n'est pas prête de s'arrêter.

Autre chapitre de sa discographie, Mi An' Mi Guitar (2005) offre l'album acoustique que tout le monde attendait. Clinton y reprend certaines des chansons qu'il a composées à l'époque Gladiators, comme Richman Poorman et Streets of Freedom, et d'autres inédites.

Clinton Fearon publie un nouvel opus en 2006, Visions, qui comporte, comme dans ses précédents albums, de longues et mélodiques chansons qu'il part jouer sur scène aux Etats-Unis, au Brésil et dans toute l'Europe.

Deux ans plus tard Clinton Fearon decide de reprendre la basse et publie "Faculty of Dub".

 


Origine du Groupe : Northe America , Jamaica
Style : Reggae Folk
Sortie : 2005

Tracklist :
1. Bless Your Heart
2. One More River
3. Don't Turn Your Back
4. Love Is In The Air
5. Just a Dream
6. Halleluyah
7. Stop the Hate
8. Richman Poorman
9. Who Cares
10. Streets of Freedom

00000000000000DOWNLOAD

Tell a Friend

Partager cet article
Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 14:00

http://c3.ac-images.myspacecdn.com/images02/96/l_b1af10c123d04a029088de55f40143aa.jpg

Note :

http://emeterians.es

http://www.myspace.com/emeterians

From Myspace :

     A total of 12 musicians and a sound engineer. Since summer 2007 they have been presenting their first album “SEEDS”, an lp full of pure Jamaican style music.

     This albums contains 14 songs in which political and social denounce is very present. It also contains colaborations with numerous Spanish artists, in which the international artist MACACO has also featured. Since the very beginnings they have played in the most important live clubs in Madrid and several media, succeeding, with other reggae bands, in making popularization of Reggae music possible in Spain.

     They have played with international Reggae artists such as: Alpha Blondy, Max Romeo, Steel Pulse, Ken Boothe, Kymani Marley, Queen Ifrica, The Heptones, Jimy Cliff, Don Carlos, Sugar Minnot, Micheal Rose… From the very first note, Emeterians achieve an authentic Jamaican sound inspired in classical rythms such as ska, rocksteady, steppers, and principally roots reggae, without losing creative naturality and freedom of a XXI Century music band.

     Their groove is compact and organic, based on Jamaican..s musical roots and Reggae tradition. They achieve a classical sound at the same time they achieve freshness and naturality with warm modern inspiration vocal harmonies. EMETERIANS are conscious about the importance of live performance, and their energy to keep composing comes directly from it. Their show is fresh and the communication between the band members is absolute.

     A powerful performance, splashed with joy and communication with the public through a professional show which alternates moments of recreational interaction with the public and moments of great concentration and emotional intensity in which they armonize acapella, create fantastic solos or down tempo drum n bass which will make you travel… They make the spectator feel absolutely caressed and trapped by unique warmful harmonies and solid-tangible positive energy. EMETERIANS is now working on the second album and performing all over Europe.

 


Origine du Groupe : Spain
Style : Reggae , Dub
Sortie : 2009

Tracklist :
1.- Intro
2.- Poverty
3.- Just Money
4.- Last Summer
5.- Animals
6.- One Way Ticket
7.- Life is your Right
8.- Hope
9.- Remember
10.- Sunshine
11.- Next Generation
12.- Dub the Mood

00000000000000DOWNLOAD  Creative Commons License



Tell a Friend

Partager cet article
Repost0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 11:00

http://i256.photobucket.com/albums/hh190/jempley/00-dillinger-cocaine.jpg

Note :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dillinger_%28reggae%29

From Wikipedia :
Dillinger, de son vrai nom Lester Bullock, est un toaster jamaïcain  né le 25 juin 1953 à Kingston.

En 1971, il commence sa carrière comme DJ dans des sound systems (en particulier celui de Dennis Alcapone). Il est d'abord influencé par U-Roy ou Big Youth avant de trouver son propre style.

Son nom vient du célèbre gangster américain John Dillinger. Il se faisait appeler Alcapone Junior en hommage à son modèle Dennis Alcapone et c'est le célèbre producteur Lee 'Scratch' Perry qui l'a rebaptisé du nom d'un autre célèbre gangster. C’est Yabby You qui remarque le premier Dillinger et lui fait enregistrer en 1974 son premier single Freshly.

L’année suivante Augustus Pablo le fait enregistrer sur Brace a Boy et Sir Coxsone produit Killer Man Jaro. C’est d’ailleurs le patron de Studio One qui produit son premier album Ready Natty Dreadie, en 1975, sur lequel il toaste sur une sélection de rythmes rocksteady et reggae.

En 1976, son deuxième album CB 200, produit par Jo Jo Hoo Kim, contient plusieurs singles dont le fameux Cocaine In My Brain. Ce titre rencontre un gros succès en Europe. Dillinger enregistrera, en 1979, la suite du morceau intitulée Marijuana In My Brain, qui sera numéro 1 en Hollande si bien qu'un album du même nom sort ensuite.

Dillinger travaille ensuite avec Bunny Lee qui produit les deux albums Talkin Blues, en 1977, et Top Ranking, en 1977. La même année il enregistre en Angleterre l’album Clash qu’il partage avec Trinity. Il fait en 1979 un duo avec Johnny Clarke, un autre sur le titre Lamb’s Bread avec Sugar Minott et un autre avec Delroy Wilson.

En 1980, il tente un des premiers enregistrements de reggae électro avec Badder Than Them. En 1983, il auto-produit Join the Queue. La même année on peut écouter Funky Punk avec LSD In My Brain. Suivent en 1984 : Blackboard Jungle, King Pharaoh et Tribal War. Après quelques années d’absence, il travaille à nouveau avec Bunny Lee dans les années 1990 sur Say No To Drugs. Dernièrement, les fans de Dillinger ont pu apprécier un best-of sous forme du double CD Rebel With a Cause

 

 

Origine du Groupe : Jamaica
Style : Reggae Toaster , Dancehall
Sortie : 1963

Tracklist :
1  Cocaine in my brain       
2  Jah love      
3  Funkey punk          
4  Mickey Mouse crab louse      
5  I thirst          
6  Loving pauper      
7  Flat foot hustlin'
8  Crabs in my pants      
9  Marijuana in my brain

00000000000000DOWNLOAD

 

Tell a Friend

Partager cet article
Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 17:00

http://4.bp.blogspot.com/_7v8CSr9_K3Q/S9tSIFXKiOI/AAAAAAAACds/r6cD7u_v86s/s400/Victor+Uwaifo,+front.jpg

Note :

http://www.victoruwaifo.com


One of the funkiest, poppiest and most eclectic African artists
is without any doubt Victor Uwaifo. He used to have his own studio's,
and art-house and was an allround artist. This LP which starts with
some reggaetunes and turns more African along the way is from 1977.
Victor Uwaifo's guitar rocks as usual, check it yourself.

permalink   Thanks ! http://globalgroovers.blogspot.com

Origine du Groupe : Nigeria

Style : Reggae

Sortie : 1977

Tracklist :
1 Five days a week love
2 While the sun shines
3 Sagolomayo ( Titibiti beat )
4 You're my fire extinguisher
5 Arabade
6 Ominigie
7 Omalingwo
8 Titibiti tide

00000000000000DOWNLOAD

Partager cet article
Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 14:30

http://2.bp.blogspot.com/_wiujx1SRUxE/SyzGIa32WWI/AAAAAAAAD8o/pxa7nYENT78/s400/tapa.jpg

Note : ++

http://www.mamaperfecta.com.ar

http://www.myspace.com/mymamaperfecta

From Myspace :
MAMA PERFECTA, llega desde San Juan, trayendo la verdadera combinación mestiza, descendientes directos de libaneses, franceses, italianos, palestinos, españoles, esta banda mixtura sus raices con la musica que mas les gusta!! el rock!! reconocida por el reggae!!! ragga!! ska!! hip hop!! dancehall!!! hardcore!!! cumbia!!!! esta banda tiene mucha energía,... el resultado, un show, un concepto impregnado en cada una de las canciones dedicadas a resaltar y transmitir lo que mama perfecta tiene para decir. Con dos discos editados, presentado en casi todo el país, participando en importantes festivales y recibiendo criticas de medios nacionales e internacionales. Mama Perfecta avanza un casillero más de este tablero trayendo un nuevo concepto, un nuevo disco de canciones duras por fuera y sensibles en su interior, un show potente que empieza a escucharse cada vez más lejos, transformando el mensaje y la música en algo sumamente necesario. BEAT AND BLOOD!!!! /////////MAMA PERFECTA, arrives from San Juan, bringing the real mestizo combination. Lebanese, French, Italian, Palestinian and Spanish direct descendants, this band mixes their roots with the music they love the most… Rock!! Known for their reggae!! Raga!! Ska!! Hip hop!! Dancehall!! Hardcore!! Cumbia!! This band has lots of energy…the result is a show, a concept that it’s hold in each and every one of the songs, made to transmit what Mama Perfecta has to say. With two edited albums shown around the country,having participated in important festivals and having been criticized by national and international media, Mama Perfecta it’s growing, bringing a new concept, a new album and a powerful show that begins to be heard further and more, transforming the message and the music in something extremely necessary. BEAT AND BLOOD!!!

Origine du Groupe : Argentina

Style : Reggae , Hip Hop

Sortie : 2009

Tracklist :
01 - San Juan Vibration
02 - El Fuego
03 - La Paga
04 - El Peaje
05 - I Wanna Tell You
06 - Vamos A La Plaza
07 - El Fuego II parte
08 - San Juan Me Mata
09 - Vivir Por Algo
10 - No More Tribulation
11 - Beat And Blood

00000000000000DOWNLOAD

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 17:00

http://rasdans.rootsware.de/wp-content/uploads/kendrick-andy-another-night-in-the-ghetto.jpg

Note: ++

Origine du Groupe : U.K

Style : Reggae

Sortie : 1994

Tracklist :
01 – Another Night In The Ghetto
02 – Zion
03 – Skitz Ah Education
04 – Mama
05 – Re-Incarnation
06 – African Blood
07 – Love Is A Treasure
08 – Loving You
09 – How Sweet It Is
10 – Runaway
11 – Natural Doctor
12 – Natural Doctor (Semi Accapella)

 

Producer : Kendrick Andy & Martin Campbell

Mixing Engineer : Martin Campbell

Vocals : Kendrick Andy
Backing Band : Hi Tech Roots Dynamics

00000000000000DOWNLOAD

Artiste quasiment inconnu en France, Kendrick Andy a pourtant une longue
histoire dans le reggae anglais. C’est donc en priorité aux amateurs de son
UK que l’on conseillera cet album même si certains titres comme « Another
Night in the Ghetto » dépassent largement le cadre d’un cercle fermé d’
initiés. Il n’empêche, les rythmiques signées Martin Campbel et enregistrées au studio Channel One sont caractéristiques d’un son digital qui peut ne pas plaire à tout le monde. L’album « African Blood » vaut pourtant le coup d’être écouté tant la voix de Kendrick porte un message positif, profond et roots. La voix sans être originale reste profonde comme sur le titre « Zion » ou sur « Loving You ». Les amateurs de son Uk apprécieront les sonorités Dub de « Mama » et « Natural Doctor ». Et si la pochette n’est pas particulièrement attirante, cela ne doit pas vous rebuter. Kendrick Andy mérite qu’on s’arrête sur son treize titres produit par Militant et distribué par Abeille Musique. A écouter donc pour se faire un avis…

Par Westindian
permalink

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 16:00

http://www.ecompil.fr/bk_img/0000/6007/5302/2047/00600753022047/00600753022047_S.jpg

Note :

http://www.tikenjah.net

http://www.myspace.com/tikenjah

Origine du Groupe : Cote d'Ivoire , France

Style : Reggae

Sortie : 2007

Tracklist :

01. L’Africain
02. Ouvrez les Frontières feat. 0Soprano
03. Où Aller où ?
04. Africain à Paris
05. Ayebaba
06. Soldier feat. Akon
07. Non à l’excision
08. Foly
09. Viens Voir
10. Promesses bla bla
11. Gauche Droite
12. Ma Côte d’Ivoire feat. Beta Simon

00000000000000DOWNLOAD

Le chantre de la protest-song ivoirienne n'a pas dévié d'un iota de sa ligne de conduite : dénoncer encore et toujours les injustices et les racismes. Avec le titre Trop de Bla bla, il montre qu'il n'a rien perdu de sa verve. L'Ivoirien est revenu en Afrique pour enregistrer, sur son label Fakoly Music, qu'il a installé dans l'autre pays des griots, au Mali, la Côte d'Ivoire étant devenue un peu trop dangereuse pour lui. Un retour aux sources qui permet à Beta Simon de profiter de son exposition médiatique : le rasta ivoirien, qui chante dans une langue qu'il a inventé, le Baïssade, est devenu la première signature du label, et pose ses rimes sur l'explicite Ma Côte d'Ivoire. Tiken Jah Fakoly entraîne même dans son sillage deux invités inattendus : le Marseillais Soprano des Psy 4 de la Rime, sur un titre directement adressé à Brice Hortefeux, Ouvrez les frontières, et le polyglotte d'origine sénégalaise Akon, qui devrait apporter une jolie plus-value à l'album sur le marché US, avec le très bon Soldier.

Le timbre chaud de Fakoly fait toujours des merveilles sur son reggae à l'africaine, exporté par Alpha Blondy et qui fait la part belle à la guitare et aux instruments locaux. Tiken Jah tente même le périlleux exercice de la transposition en français du tube de Sting, Englishman in New-York, avec plus ou moins de réussite sur Africain à Paris. Il met aussi à l'amende les médias, sans prendre de gants : « Viens voir, toi qui parle sans savoir ». Et même si avec ce mixage plus lisse, Tiken Jah Fakoly perd un peu de l'aspect brut de son reggae, c'est à l'avantage de son message, qui tourne sur toutes les ondes.

Par Smaël Bouaici
permalink

Découvrez une série de 7 mini-documentaires illustrant les différentes étapes de production du nouvel album de Tiken Jah Fakoly, de Bamako à Paris, en passant par Londres aux côtés des différents acteurs ayant participé au projet :
Partager cet article
Repost0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 17:30

http://www.waxmuseumrecords.com.au/shop/images/AUGUSTUS%20PABLO-EL%20ROCKERS.jpg

Note :

http://www.elrockers.org

http://fr.wikipedia.org/wiki/Augustus_Pablo

Origine du Groupe : Jamaica

Style : reggae , Dub , Melodica

Sortie : 2000

Tracklist :

1.Black Gunn
2.Brown Jim
3.New Style
4.555 Crown Street
5.1 Ruthland Close
6.Tribalist
7.Cassava Piece
8.132 Version
9.El Rocker's
10.Rockers Rock
11.Say So (Version)
12.Skanking Easy
13.Havendale Rock
14.Frozen Dub
15.Hot Dub
16.*Silent Satta
17.Pablo Satta

00000000000000DOWNLOAD

Par la seule grâce d'un mélodica, Augustus Pablo, disparu l'année dernier, a envoûté une génération. Une compilation lui rend hommage.

Pourtant considéré comme une affaire de producteurs, le dub aura mis en lumière quelques instrumentistes au rang desquels Augustus Pablo demeure le plus atypique de tous. Ce joueur de mélodica, et accessoirement de xylophone, mort l'année dernière, a enregistré dans les années 70 un certain nombre d'albums, le plus célèbre King Tubby meets rockers uptown étant fréquemment cité parmi les indispensables du genre. La sonorité de cet instrument pour enfants, à la monodie naïve et lancinante, l'étrange pouvoir qui s'en dégage, auront suffi à lui tisser une aura digne du joueur de flûte d'Hamelin qui, dans le sillage de sa musique, entraîne la pestilence et libère son village malade et corrompu ­ "Babylon", en langage rasta ­ du fléau dont il est la proie.

Pour tous ceux qui à cette époque découvrirent les mélopées fluides jouées par cet innocent aux doigts de fée, au souffle caressant, la légende méritait d'être exhumée. La singularité du mélodica, ses vertus apaisantes, associées à la savante pyrotechnie sonore des meilleurs producteurs, parmi lesquels King Tubby, Prince Jammy et Lee Perry, ont délimité les confins d'un son baptisé "far east sound", dont cet album éprouve l'étendue, comme il en échantillonne la haute teneur spirituelle.

De Robbie Shakespeare à Family Man, de Carlton Barrett à Horsemouth Wallace, la crème des studios de Kingston des années 70 étend sur les pistes son onctueuse compétence, et ce mélange de basses grondantes et de breaks de batterie sur lequel court le filet sinueux teinté d'irréalité du mélodica apporte à l'ensemble une poésie qui semble ne jamais vouloir décliner. Cette immunité, la musique d'Augustus Pablo la doit sans doute à l'absence de toute intervention vocale et surtout de prêche, récurrence parfois fâcheuse des enregistrements reggae de cette période.

Bien que les effets sonores interdisent de parler de pureté instrumentale, on est touché par le côté immaculé, intégralement religieux de cette production, qui ne sermonne jamais mais développe par syncopes, chaloupements et ornements lyriques, une vision radieuse et fantasmée de l'Afrique recréée à l'intérieur de l'espace élastico-acoustique du dub comme terre de rédemption, où siège une promesse de retour.

Cet album servira de mise en bouche en attendant que l'intégralité des albums de ce conteur sans paroles puissent être rééditée et que cette magie naïve, à laquelle semblent être déjà sensibles de nombreux artistes contemporains (Samia Farah parmi d'autres), s'exerce sur une plus large audience.

Par Francis Dordor
permalink
Partager cet article
Repost0