Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 16:30

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/4/3/6/0600753259634.jpg

http://www.laika.net

http://www.myspace.com/laikajazz

Origine du Groupe : France
Style : Jazz
Sortie : 2011

Par Jean-Marc Gelin pour http://www.lesdnj.com

Les chroniqueurs qui tous ont été subjugués par cet album, ont aussi largement insisté sur sa genèse née de la rencontre de la chanteuse avec la bassiste Meshell Ndegeocello qui en assure la production. Rencontre fructueuse s'il en est et surtout si l'on en juge par le vent de fraîcheur qu’elles font ici souffler sur le jazz vocal. Pas de révolution car l'essentiel du matériau est tiré du répertoire. Mais surtout une façon de revisiter ces grands thèmes et d'en faire un tout nouvel objet musical qui nous plonge avec douceur dans une sorte d’entre deux au charme indéfinissable.

Avec un « chanté » au naturel absolument déconcertant Laika s'aventure sur des terrains divers et variés : un jazz Monkien sur Matrix - think of oneou un Brésilien, Caico de Villa Lobos déchirant et venu du plus profond du Nordeste entamé a capela pour revenir ensuite à la noirceur d'un Brésil grave. Une belle version de Appointment in Ghana de Jackie Mc Lean sublimement arrangée par Meshell ouvre sur une modernité proche de l'univers de la bassiste, modernité par ailleurs passionnante dans cette électrification du son fusionnée à la voix de la chanteuse.

Tout chez Laika porte l'empreinte d'une voix à nulle autre pareille. Dans sa gravité sans patos et dans le timbre naturellement mezzo, dans la profondeur de son chant, il se passe quelque chose d'unique. Les morceaux sont signés Monk, Jackie Mc Lean, Tina brooks, Joe Henderson, Wayne Shorter. De petites incises simples d’à peine 2mn parfois parcourent l’album sans aucune fioritures, sans vouloir trop en faire. Juste désarmant.

Il y a là une question d’empreinte. Cette empreinte qu'elle laisse et qui s’imprègne. Cette atmosphère entre chiens et loups qui s'installe bien après que le disque ne se soit arrêté. Déjà dans son précèdent album consacré à Billie Holiday, la chanteuse prenait son temps.  Elle n’est pas lascive. Elle est juste dans la douceur du temps pris au temps. Dans l’art de chanter hors du temps. Pour preuve Visions de Stevie Wonder.

Meschell Ndegeocello, avec le concours de Oliver Lake définit artistiquement le contour de cet album avec une maestria qui ferait pâlir d'envie un producteur vedette comme Larry Klein. Car la bassiste-productrice n'est pas pour rien dans le dessin du "son " prodigieux de cet album dont les accents de basse ne contribuent pas qu’un peu à lui donner toute sa rondeur. De quoi pardonner aussi quelques concessions easy listening absolument charmantes ( Imaginationde Heusen & Burke p. exemple) peut être parfois un peu trop markétè. Mais comment ne pas succomber tout simplement au charme de Jogaqui, sansn nous faire vraiment oublier la version de Bjork ( « Homogenic » 1997) s'échappe ici du jazz pour aller bien naturellement sur le terrain d'une pop doucereuse.

Si Laika crée ce sentiment d’intimité et de murmure avec nous c’est qu’elle ne joue pas. Elle « existe » tout simplement. Il faut lire l'interview qu’elle donne à  Thierry Quenum dans le dernier numéro de Jazzmagazine : “ Je suis Laika et je me présente comme je suis. Toute ma présence s’incarne dans la voix. Je donne accès au profond de moi et ne peux pas donner plus, sinon je me donnerais en pâture, d’où la retenue. Je donne mon essence”. En l’écoutant, on comprend que cette part de vérité passe non seulement par son chant, mais aussi par sa voix et par son souffle, par le battement presque audible de son coeur. Et cela suffit à lui seul, par sa sincérité, à nous anéantir.


Tracklist :
01. Essence (Isle Of Java) (4:27)
02. Matrix (Think Of One) (3:28)
03. Imagination (2:50)
04. Black Narcissus (3:22)
05. Caico (2:22)
06. Visions (1:19)
07. Watch Your Back (Appointement In Ghana) (5:31)
08. Panurge's Sheep (Lost) (2:44)
09. Joga (5:37)
10. Make Believe (3:28)
11. Moon Blue (5:22)

mp3

DOWNLOAD1.gif

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 15:30

http://www.theforeignexchangemusic.com/img/Cover540.jpg

http://www.theforeignexchangemusic.com

http://www.myspace.com/nicolay

Origine du Groupe :
Style : Nu-Jazz
Sortie : 2011

icon streaming 
LISTEN

By+FE from http://www.theforeignexchangemusic.com
+FE Music proudly presents the "Shibuya Session EP", a collaboration between Nicolay and the Raleigh-based exploratory jazz trio The Hot At Nights, led by 8-string guitar virtuoso (and The Foreign Exchange guitarist) Chris Boerner with Matt Douglas on sax/woodwinds and Nick Baglio on drums.

The EP was recorded at Sound Pure Studios in Durham NC and features new interpretations and arrangements of eight instrumental compositions from Nicolay's 2009 album "City Lights Vol. 2: Shibuya".


Tracklist :
01. Shibuya Station
02. Rain In Ueno Park
03. Satellite
04. Meiji Shrine
05. The Inner Garden
06. Crossing
07. Bullet Train
08. Departure

Produced by Nicolay and Chris Boerner

mp3FREE DOWNLOAD FROM http://www.theforeignexchangemusic.com/img/logo.png

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 13:00

http://www.tsfjazz.com/koperhant-tsfblog/wp-content/uploads/2011/07/tom-harrell-time-of-the-sun.jpg

http://www.tomharrell.com

http://www.myspace.com/tomharrell

Origine du Groupe : North America
Style : Jazz
Sortie : 2011

Par While Dave pour http://www.tsfjazz.com

A quoi pense Tom Harrell?

Aux harmoniques produites par le champ magnétique du Soleil, ou bruit radioélectrique. Ce genre de trucs auxquels on ne pense pas, nous simples mortels, quand on a le nez collé au hublot… Ce sont ces nappes étranges qui ouvrent The Time Of The Sun. Elles ont été captées par deux astronomes, Professeur Robertus Erdelyi et Dr. Alexander Kosovichev, tout droit sortis d’un roman de Jules Verne ou Isaac Asimov.

Pour ce 4ème album chez HighNote, on avait tout à craindre du disque-concept, du projet geek-friendly. Genre: « on a calculé les lignes du champ magnétique solaire rapportées à la gamme du ré mixolydien chromatique, et on a improvisé dessus pendant 45 minutes, tellement on était irradiés par les rayons cosmiques »… Et franchement, on aurait toujours pu trouver un musicien de Jazz pour le faire! Mais là non… Seules quelques éruptions de Rhodes nous rappellent les blips-blips du vaisseau Entreprise en croisière, sur la composition éponyme.

Finalement, du titre on ne gardera que la lumière. Car The Time Of The Sun est un disque lumineux, quitte à enfoncer une porte ouverte… Après des œuvres taillées XXL pour les orchestres à cordes et à vents, Tom Harrell a trouvé son véhicule idéal en 2007 : Le quintet de Jazz façon Miles Davis et Horace Silver. Depuis, chaque album de son groupe est un pas de plus vers la perfection jazzistique. On pensait que l’état de grâce était atteint sur Roman Nights? On se trompait, car celui-ci fait encore mieux. Plus accessible en apparence, moins Bop, The Time Of The Sun est d’avantage tourné vers la fusion et le groove… En apparence seulement, car il permet une fois de plus à Tom Harrell – le compositeur – de tisser un mince fil de soie entre simplicité mélodique et science de l’harmonie.


1 pour 5, 5 pour 1…

A une époque ou les musiciens se réinventent à chaque album, changeant de projets et d’entourages comme de chemise, on note que le 5tet de Tom Harrell n’a pas bougé d’un iota depuis sa création. Wayne Escoffery au ténor, Danny Grissett aux claviers, Ugonna Okegwo à la basse et Johnathan Blake à la batterie: On imagine la solidité de l’ensemble, sorte d’équipage idéal pour nous emmener dans le Cosmos… La somme de travail cumulée depuis 4 ans (pour autant de disques et de tournées mondiales), garanti une certaine expertise, et permet toutes les audaces.

Enregistré à Brooklyn après une semaine de résidence au Village Vanguard, Time Of The Sun montre l’aisance et la fraicheur qui découlent de 4 ans d’exigence. A ce stade, n’importe-quelle suite d’accords imaginée par Tom Harrell se transforme en cathédrale dans les mains du 5tet. Des thèmes qui partent souvent d’un rien: une couleur, un motif de trompette ou de piano (car Tom Harrell compose beaucoup au piano). Et qui débouchent sur des évidences à la Kind Of Blue – Estuary, jolie balade en suspension ; The Open Door, cousin germain de Freddie Freeloader – Ou des thèmes plus enlevés à la Seven Steps To Heaven, quand Tom Harrell et Wayne Escoffery refont la paire Miles Davis & George Coleman (Ridin’, River Samba…). Ainsi, l’ombre de l’Ange Noir plane toujours…

Au chapitre des idoles, il y a aussi Horace Silver – l’un des premiers employeurs de Tom -  Ce coté 5tet d’Horace Silver du 21ème siècle est très flagrant sur Modern Life, l’un des sommets du disque (et clin-d’œil au Cape Verdean Blues de 1965?)… Quant à Dream Text, l’autre tube incontournable, c’est une mélodie minimaliste qui sommeillait dans l’inconscient de notre héros (c’est lui qui le dit), servie sur un lit de Fender Rhodes et relevée par une pointe de groove, avec solos de sax et de trompette imparables. Soit le genre de titre qui squattent durablement la bande FM aux Etats-Unis – Light On, Prana Dance et Roman Nights, les trois derniers disques du groupe, ont tous atteint la première place des diffusions radio – On est sûr que celui là prendra le même chemin.

S’il n’existait pas, ce 5tet de Tom Harrell serait donc un fantasme d’amateur de Jazz. Un peu comme ceux de Miles ou Horace Silver dans les années 60 on l’a dit, et dans la même veine que le récent Earfood 5tet de Roy Hargrove… Un groupe hors du commun qui nous rappelle à chaque instant, que le Jazz est d’abord une joie pour les oreilles, et ensuite, un vrai petit coin de paradis…


Tracklist :

1/9. The Time of the Sun (05:57)
2/9. Estuary (08:41)
3/9. Ridin' (09:02)
4/9. The Open Door (06:33)
5/9. Dream Text (07:28)
6/9. Modern Life (07:10)
7/9. River Samba (05:04)
8/9. Cactus (06:28)
9/9. Otra (05:49)

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 14:00

http://imagecache5.art.com/p/LRG/21/2183/TGPCD00Z/john-coltrane--traneing-in.jpg

http://www.johncoltrane.com

http://fr.wikipedia.org/wiki/Red_Garland

Origine du Groupe : North America
Style : Jazz
Sortie : 1958 (2007)

From Wikipedia :

John Coltrane with the Red Garland Trio is the third album by jazz musician John Coltrane, issued in 1958 on Prestige Records, catalogue 7123. It was recorded at the studio of Rudy Van Gelder in Hackensack, New Jersey. In 1968 it was reissued as Traneing In, Prestige catalogue 7651, and given a different cover photo, as pictured. The album was reissued on compact disc in 2007 as part of the Concord Music Group remastering series by Rudy Van Gelder, also doing a similar series for Blue Note Records.

Tracklist :
01. Traneing In
02. Slow Dance
03. Bass Blues
04. You Leave Me Breathless
05. Soft Lights And Sweet Music

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 10:00

http://electro-music.com/forum/phpbb-files/thumbs/t_anikina_kate_spring_of_madn_706.jpg

http://www.anikinakate.com

http://www.myspace.com/anikinakate

Origine du Groupe : Russia
Style : Jazz Funk Rock Fusion , Guitar Instrumental
Sortie : 2010

From http://www.archive.org

Trio Anikina Kate plays instrumental music. Their first album called "Spring of Madness" is an unusual combination of various styles such as jazz, rock, latino, blues, funk with some elements of classical music. The artists want to show us the new world, the "state of beyond", the range of feelings from unrestrained shouts to helpless whispers.
The basis of the album is close to an abstraction and at the same moment it is the reflection of the real world as it is seen by the artists both objectively and subjectively."Spring of Madness" is an attempt to find a fragile balance between the common and the sublime, the material and the spiritual, but that balance it is not an end in itself, it is rather a game.

 


Tracklist :
01 - Perception
02 - Spring Of Madness
03 - Great Supper With Pinocchio
04 - Shadow of Fear
05 - Feminology

mp3FREE DOWNLOAD

[Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 3.0]
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 16:30

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51YjyCX39pL._SL500_AA300_.jpg

http://www.myspace.com/kennyburrellofficial

Origine du Groupe : North America
Style : Jazz , Blues
Sortie : 1969

By K. C. Anderson from http://www.amazon.com

Kenny Burrell in a context style I've never heard before or after the release of this album... If you love Kenny Burrell's playing you will be extremely pleased to be listening having owning this disc.

Tracklist :
1. Introduction
2. Asphalt Canyon Blues
3. Think About It
4. Better Get Your Thing Together
5. Alone In The City
6. Things ‘Aint What They Used To Be
7. Put A Little Love In Your Heart
8. Please Send Me Someone To Love
9. Going To Jim And Andy’s
10. Sugar Hill

mp3

DOWNLOAD1.gif

DOWNLOAD1.gif

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 12:30

http://www.israbox.com/uploads/posts/2010-05/1274295188_cover.jpg

http://www.heathermoran.com

http://www.myspace.com/heatherannmoran

Origine du Groupe : North America
Style : Jazz
Sortie : 2005

From http://www.cdbaby.com

Born and raised in Illinois, Heather has been performing for most of her life. She studied voice as a child at New Trier High School and Northwestern University in Illinois. As an adult, she studied Opera at Carnegie-Mellon University in Pennsylvania, and the University of Colorado. She eventually returned to Chicago to earn a BA in Musical Theater from Columbia College.

Over the past several years, Heather has divided her time between her two loves: acting and singing.

As an actor, Heather has worked with numerous theater companies in Chicago, but most extensively with the Factory Theater, a storefront community theater company in their fifteenth season with over 70 productions under their belts. Heather is also a Second City alumna skilled in improvisational theater.

As a singer, Heather has performed in many settings: nightclubs, weddings, private and corporate functions, and most notably, on Navy Pier's two premiere dinner cruise ships, Mystic Blue and The Odyssey. Venues she has appeared at include: Katerina’s, Andy's, Drury Lane, The Plush Room in San Fran, Park West, Katerina’s, Tivoli Ristorante, Bistrot Margot, Grant Park, Magnum's Steakhouse, Davenport’s, Gold Star Sardine Bar, Martyr's, and Joy Blue. Heather can currently be seen singing jazz throughout the Chicagoland area with the Heather Moran Quartet. Heather is currently serving as publicity co-governor of The Chicago Cabaret Organization of Chicago.

To hear and see more information visit her website at www.heathermoran.com

REVIEWS

"Ms. Moran's voice is hauntingly evocative of eras past but the spirit that emerges from these songs distinctly says, 'now' and 'today.' Here's a charming and compelling new jazz/pop presence... you're sure to be hearing more from Heather Moran. Justice, not to mention good taste, demands it...Current Heatherland lies solidly in the tradition of bop and hardbop... and like a good jazz horn soloist, she dominates her rhythm section...Ms. Moran exhibits a timber and conception that border temptingly toward unique... a torch singer with attitude?"
--Gordon Kopulos, Freelance Writer and Contributing Editor, Down Beat Magazine, 1972-1985

"...Even if she hadn't been evoking the style and era of Clooney, Heather Moran would have deserved the ovations she received for the bloom of her tone and the nuance of her interpretations..." --Howard Reich, Chicacgo Tribune


“To me you use your voice like Frank Sinatra and here’s where I’m going with this. Sinatra, having worked with big bands, knew how you use his voice as an instrument…Heather Moran is an amazingly talented lady.” Steve King, The Steve and Johnnie Show, WGN 720am


"...Moran is remarkably like Clooney in vocal timbre and diction. That, combined with Moran's dialogue with the audience as herself, respect for the lyrics and even the band, won the intense singer-composer-audience connection that makes cabaret remarkable."(Rosie! A Tribute...) Carla Gordon, Cabaret Scenes

"Heather Moran brings to the table a stage (and offstage) personality that is all at once wide-eyed child and womanly woman. One moment she goofily explains to the audience how she forgot her slip, while in the next she takes us through tender longing in a beautifully sung “Weekend In New England.” While all the ladies sing nicely, Moran’s pipes are, well, remarkable. She can pull volume but not resonance way back to unfurl a ballad so it can resolve in a resonant crescendo of power and dramatic discovery. Unlike many singers with great chops, she doesn’t oversing; cabaret is arguably lyric driven and Moran wisely holds on to that. On the comedy side, her timing is solid and her delivery uninhibited." (Manilow show)Carla Gordon, Cabaret Scenes
"One of the best Singers in Chicago..."
-- Nick Digilio, WGN Radio 720

""Rosie! A Tribute..."...One of the Top Ten Cool things to Do in Chicago..."
-- Byline, Chicago Sun Times


Tracklist :
01. Is You Is or Is You Ain't My Baby
02. Lover Man
03. Come Rain or Come Shine
04. Angel Eyes
05. Miss Celie's Blues
06. Sooner or Later
07. Lullaby of Birdland
08. From This Moment On
09. A Day in the Life of a Fool
10. The Way You Look Tonight
11. Cry Me a River
12. That's All

mp3

DOWNLOAD1.gif

DOWNLOAD1.gif

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 13:00

http://storage.canalblog.com/21/75/500408/44225863_m.jpg

http://en.wikipedia.org/wiki/Kenny_Burrell

Origine du Groupe : North America
Style : Jazz
Sortie : 1968

From http://www.musicstack.com

Deep Groove 1968 Stereo Original Still In Shrink Wrap   Featuring Jimmy Cleveland   Jerome Richardson   Don Butterfield   Ron Carter   Hank Jones   Urbie Green And Others   Appears Glossy   Unplayed

 


Tracklist :
1. Night Song
2. Blues for Wes
3. Namely you
4. Love you Madly
5. Just A-Sittin' and A-Rockin'
6. The Shadow of your Smile
7. Brother Where are you ?
8. Night Hawk
9. Teach me Tonight

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 14:00

http://s54.radikal.ru/i143/0907/4c/0c5e7a5257e3.jpg

http://www.chinchin-records.com

http://www.myspace.com/brendaboykin

Origine du Groupe : North America , Germany
Style : Nu-Jazz , Nu-Soul , Acid Jazz , Electro-Jazz , Lounge
Sortie : 2008

Par kemistry pour http://www.juslisen.com

C'est une américaine qui vit en Allemagne ! Elle s'appelle Brenda Boykin , vient de San Francisco et s'est installé en Allemagne et parcourt l'Europe de festivals en festivals ^^
Le fil conducteur de son album est le Jazz ( sa voix rappelle même les grandes voix du passé )
Mélangé à la Soul , le Blues et la Bossa Nova , un album somptueux tantôt reposant , swinguant , groovy et ....parfait ! Sa voix est si magnifique ! J'avoue que j'ai pris une claque , que dis je ? un aller retour !!!
Je vous en prie , ecoutez son album , son myspace mais ecoutez là !! Elle travaille egalement avec le collectif allemand nu'jazz " le club des belugas " ! Elle a écumé les festivals depuis quelques années , même Montreux , et a sorti cet album sur un label indépendant ! Quelle richesse dans cet album ;-))))))

Tracklist :
1. Be My Lover
2. Ride Rich Rhythm
3. Chocolate & Chili
4. Wonderful
5. Love Is In Town
6. Hard Swing Travellin´ Man
7. Talk With Your Hands
8. State Side Blues
9. Across The Stars
10. He Doesn´t Know
11. Moaning
12. Listen To The Beat
13. Freedom Song
14. Rockabye Me
15. Be My Lover (Acoustic Bossa Remix)

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 17:00

http://i.computer-bild.de/imgs/87249270_15297763e3.jpg

http://kittyhoff.de

http://www.myspace.com/kittyhoff

Origine du Groupe : Germany
Style : Jazz , Bossa Nova , Alternative
Sortie : 2009

By Michael Frost from http://france-pop.de/kritiken/cd/hoff-zuhause.htm

"Ob Paris oder Berlin ..." - für Kitty Hoff macht das längst keinen Unterschied mehr. Mit ihrer eleganten Begleitband "Forêt-Noire" bildet sie gewissermaßen die musikalische Brücke zwischen beiden Städten. Denn französischer als sie kann man als Deutsche/r wohl kaum klingen. "Was wären die Deutschen ohne ihre schlechte Laune?", fragt sie und antwortet lachend: "Franzosen!"

Mit "Zuhause", dem dritten Album dieses unendlich sympathischen Ensembles wird die schlechte Laune also ein weiteres Mal abgestreift und mit weichem Pinselstrich ein musikalisches Aquarell entworfen, das ebenso leicht, originell und charmant gezeichnet ist wie seine Vorgänger. Die Farben: Leiser Bar-Jazz, Bossanova, Swing - bei Kitty Hoff "zuhause" setzt man auf traditionsreiche Sounds, auf denen die Musiker ihre "seidigen" (Pressetext) Arrangements aufbauen, entspannt und glänzend aufgelegt.

Doch auch Dramatisches gelingt der Band: "Unterwelten" etwa ist ein Schlüsselstück, in dem Kitty Hoff und Forêt-Noire nahezu die komplette Bandbreite ihres Werks ausschöpfen; vom reduzierten, nur von Percussions begleiteten Chanson bis zum donnernden Song-Finale mit Pauken und Trompeten. In "Pension Fuchs" darf das Ensemble sich dann instrumental austoben und zeigt, dass es sich auch im Gewirr von Reggae, Dub und Kirmes-Polka mühelos zurechtfindet. In den übrigen Stücken brilliert Kitty Hoff einmal mehr mit kokett-witzigen Texten, manchmal auch herrlich politisch-unkorrekt ("Mahagoni, Holzwege ins Glück ..."), intelligent gereimt und mit pointierter Lautmalerei - die ästhetische Verbindung zwischen Wortklang und Musik gelingt derzeit niemandem so überzeugend wie ihr.

Als Höhepunkt des Albums dürfte jedoch ein besonderer Coup gelten: "Riesenräder" ist eine Zusammenarbeit mit dem jungen französischen Chanson-Star Coralie Clément (im Stil ihres ersten Albums "Salle des pas perdus") - so gesehen die personalisierte Brücke "Paris-Berlin". Was jedoch als "deutsch-französisches Duett" angekündigt wurde, entpuppt sich überraschend als très allemand (bloß ohne schlechte Laune), denn Coralie Clément singt erstmals Deutsch, so süß und charmant wie zuletzt Ende der 60er Jahre Françoise Hardy ("Frag den Abendwind"). Und so versteht man: Wenn Deutsche ohne schlechte Laune Franzosen wären, dann wären umgekehrt Franzosen ohne französische Sprache: Kitty Hoff!


Tracklist :
01. Frau Auf Der Brucke (3:04)
02. Papierkram (3:16)
03. Sehr Weit Oben (5:06)
04. Mahagoni (5:04)
05. Riesenrader (feat. Coralie Clement) (4:12)
06. Ort Im Grun (3:58)
07. Pres De Moi (0:43)
08. Unterwelten (4:20)
09. Pension Fuchs (4:31)
10. Surprise (4:36)
11. En Planant - Pres De Moi (1:22)
12. Weisser Anzug (4:21)
13. Bad Mood (2:58)
14. Von Eintagsfliegen Und Schmetterlingen (2:48)

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0