Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 12:00

http://www.radiochantier.com/wp-content/uploads/2012/03/pochette-essai-320x300.jpg

https://www.myspace.com/djoil13


Origine du Groupe : France
Style : DJ , Trip Hop , Alternative
Sortie : 2012

icon streaming

00000000000000DOWNLOAD

 

Pour http://alternativesound.musicblog.fr

Lorsque les Troublemakers sont arrivés en 2001 avec "doubts & convictions", ils ont fait un bien fou à la scène électro française, alors dominée par l'insupportable "french touch". Le disque n'était pas parfait, mais leur électro cinématographique contenait des grands moments, comme le fameux "get misunderstood" et son speach de Jean Pierre Léaud. Trois ans plus tard, ils enfoncent le clou avec "express way", conçu comme une bande originale de film (le disque était d'ailleurs accompagné d'un dvd contenant un moyen métrage méttant en image la partie audio) et mêlait avec brio électro, jazz, soul, funk et hip hop. Après cette réussite incontestable, plus de nouvelles du duo marseillais.

C'est donc avec une grande curiosité que je me suis lancé dans l'écoute du premier album solo de la moitié du groupe, Dj Oil. "Black Notes" reprend les choses là où le groupe s'était arrêté 8 ans plus tôt. Ce disque est en effet la suite logique de "express way"; les influences sont clairement les mêmes et on retrouve une partie des invités qui  l'illuminait (Gift Of Gab des Blackalicious et la flûte de Magic Malik). Autre point commun, "black notes" s'écoute également comme une bande originale. Le savoir faire du marseillais est encore une fois plus qu'évidente, qu'il s'aventure du côté du hip hop ("black notes"), de la house ("buddy"), de l'électro downtempo ("ingrid tapes"), du spoken words à la Gil Scott-Heron des débuts (it's a teenage thang") ou  de l'afro électro ("mind your step", P.O. box"). Bref, un beau retour en force de cet ex Troublemakers avec un disque totalement maîtrisé !


Tracklist :
01. Black Notes (feat. Gift Of Gab)
02. Your Heart
03. Rock Hit (feat. Gift Of Gab)
04. It's a Teenage Thang (feat. Reggie Gibson)
05. Give Me Luv (feat. Magic Malik)
06. Mind Your Step (feat. Sam Karpienia)
07. P.O. Box
08. Buddy
09. Charlie C (feat. Magic Malik)
10. Ingrid Tapes
11. Alix In Ornette Land

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 14:00

http://1.bp.blogspot.com/_JWx3rwzTR3E/SZoyIjPSCuI/AAAAAAAAAsQ/nbgaYaHujAQ/s400/R-1099394-1191952816.jpeg

http://www.myspace.com/diplo
Origine du Groupe : North America
Style : DJ , Mix , Beat , Psych Funk
Sortie : 2004

From http://www.undergroundhiphop.com

Nearly five years after its release, the mind-bending AEIOU 2 mix from Hollertronix co-founder Diplo and Philly record hoarder Tony Tripledouble is back in print as part of Money Studies' new Lost Masters reissue series. Originally self-released on CDR in an edition of less than 500 (plus a handful of cassettes), AEIOU 2 features over an hour of the finest and rarest breaks drawn from Diplo & Tripledouble's extensive collections of psych, funk and obscure soundtracks. Some of the breaks in this mix have since gone on to achieve classic status - now hear how Diplo & Triple flipped 'em first (and best).


Tracklist :
01 Time
02 To
03 Play
04 Music!
05 Aeiou
06 Volume 2
07 A
08 New
09 Approach
10 To
11 Record
12 Inprovisation

mp3

DOWNLOAD1.gif

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 18:00

http://3.bp.blogspot.com/-CHIUXHWSefM/Tl9t00_eaWI/AAAAAAAACCc/7xp357kpCcY/s1600/R-49819-1159041161%255B1%255D.jpg

http://www.myspace.com/djqonline

Origine du Groupe : U.K
Style : DJ , Turntable , Electro Jazz
Sortie : 2000

Pour http://www.electrone.net

DJ Q, de son vrai nom, Paul Flynn est originaire de Glasgow en Ecosse et le second volume de ses aventures s’intitule TwentyFour7even. Ce supporter chevronné des Celtics issu d'une famille modeste de trois enfants démarra dans la vie active en tant que poseur de plafond. Il claqua tout son argent dans son Home studio et obtint une signature sur Filter Records dans une ambiance un peu jazzy (!).

Il fut signé par Ross Allen, le directeur artistique du label Blue, pour deux albums et une option sur le troisième. Dj Q ne s'inquiète pas pour cette option puisqu'il est l’artiste du label qui a vendu le plus de disques (40 000 exemplaires).

Cette artiste a de nombreux projets dont celui de produire des maxis pour Planet E, le label de Carl Craig.


Tracklist :
01 - Optimum thinking (7:38)
02 - San Frandisco (6:41)
03 - 100 not out (6:31)
04 - Helpline (5:47)
05 - ADTDC (A dedication to Derek Carter) (7:43)
06 - Pressure (5:46)
07 - Porn 3001 (3:02)
08 - Halls message (5:20)
09 - Way back then (6:42)
10 - The end of the beginning (8:18)

mp3

DOWNLOAD1.gif

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 12:00

http://bandcamp.com/files/16/27/1627534168-1.jpg

http://www.myspace.com/djzedvantz

Origine du Groupe : Canada
Style : DJ , Turntable
Sortie : 2008

    **Originally posted at Rhythm Incursions

    On paper, this mix is a tricky one to sell.
    What Zedvantz has done here is take a selection of ragtime/dixie style jazz beat tracks and blended it into one blinding 30 minute mix. With a style of music such as this one I’d argue that its a VERY thin line between brilliance and twee drive. However Zedvantz negotiates that line with aplomb, delivering an exhilarating listen that can’t help but get you nodding your head, whilst drawing attention to a fairly small but brilliant line in obscure twists on a classic genre."

    - Mr. Trick /rhythm-incursions.com


    "For someone who enjoys their jazz served with a spoonful of funky beats, it’s like DJ Zedvantz is preaching to the converted when he puts out a mix like “Turntable Jazz”. The problem with blended music is that it often falls prey to the enormous egos of all genres involved, and even more often reeks of marketing opportunism. And this, of course, ultimately subjects the listener to an abysmal state of boredom. That is not the case here though: the Toronto-based DJ proves to be a deep connoisseur of both jazz and turntablism, and of where one half should meet the other."

    - Helder Gomes /properlychilled.com

    "The influence of jazz on hip-hop is never as evident as on cuts of the latter that sample the former, and that legacy in transition is rarely as fully fleshed out as on Turntable Jazz, a recent mix by DJ Zedvantz. The set packs together 11 cuts, including a Billie Holiday remix and more great acoustic bass lines, plinkety piano riffs, stripped-bare beats, and guttural scat than you can throw a sampler at. If the Cotton Club had a resident DJ, Turntable Jazz is what he’d sound like on a good night."

    - Marc Weidenbaud /disquiet.com


    Blogosféra patří mezi nejzajímavější místa virtuálního světa
    Při mém posledním surfování po blozích jsem narazil na mixtape se zajímavě
    znějícím názvem Turntable Jazz, o který se postaral mně do té doby neznámý DJ ZedVantz z Toronta.

    Dílo Turntable Jazz zcela vystihuje jeho jméno. Jedná se o mixtape, který propojuje staré jazzové šlágry s hiphopovými groovy, jedná se o mixtape, kde DJ mluví rukama. ZedVantz namíchal Turntable Jazz již v loňském roce. Vzhledem k tomu, že jsem na českých webech
    neobjevil jedinou zmínku, která by se ho týkala, rozhodl jsem se, že ho nemůžu nezprostředkovat dál. Turntable Jazz je totiž především naprosto úžasný.

    - Ravenak /stylehunter.cz (Czech Republic )

credits
    released 10 June 2008
    Contact: zedvantz@gmail.com

Permalink  FREE DOWNLOAD

Tracklist :   
1.Turntable Jazz 35:29

Partager cet article
Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 12:00

http://i1.soundcloud.com/artworks-000000961770-u43sib-crop.jpg

Note :

http://www.healerselecta.co.uk

http://www.myspace.com/healerselecta

Origine du Groupe : England

Style : DJ , Groove , Soul , Funk

Sortie : 2010

Tracklist :
1. You Are Listen To (3:52)
2. Let's Get It Starter (3:29)
3. Melting Pot (4:12)
4. Twangy Batucada (2:34)
5. Sweet Lil Thang Of Mine (7:35)
6. Rock A Rolla Boogaloo (3:07)
7. Foundation Of Love (4:06)
8. Tura Stomp (3:31)
9. Cuban Proyect (3:54)
10. Cruisin' On The Highway (4:14)

00000000000000DOWNLOAD

J'ai récemment découvert Healer Selecta  (aka Yvan Serrano-Fontova) en feuilletant au travail  Mojo Magazine qui le présente comme "un DJ international / musicien qui a rendu à Londres tout son swing".
Mojo étant l'une des dernières revues à laquelle je fais confiance les yeux (pratiquement) fermés, je n'avais pas besoin de plus d'arguments pour, le soir venu, taper les précieuses références sur Google et ainsi partir à la recherche du sacré Graal.
Et une fois de plus, Mojo avait raison.
Dès la première écoute de Let's get it started, j'ai été aspiré par son détonnant et cohérent mélange de soul, de funk, de guitare surf, d'afrobeat, de Rhythm & Blues, de samba, de reggae, ...
Les écoutes suivantes n'ont fait que confirmer la première impression.
En effet, après un morceau introductif, You are listen to, l'album se transforme en bombe, véritable explosion des sens. S'enchaînent alors trois morceaux de soul / funk de très bonne facture, Let's get started, Melting Pot et Twangy Batucada (et sa guitare surf), un morceau d'afrobeat jazzy à souhait Sweet Lil Thang Of Mine, ...

Bref, c'est la fête à tous les étages, un voyage musical transcendantal, que sais-je encore ...
Les genres et les époques s'effacent, s'entrechoquent, se confondent pour au final ne faire plus qu'un.
Un disque très tarantinien et russmayerien en somme  (voir la vidéo de Tura Stomp ^^) !
Tous les genres présentés sont en effet ici issus du passé mais sont traités de manière résolument moderne et  l'album parvient ainsi à s'imposer  comme une synthèse parfaite et naturelle du rythme fusion de ce début de 21ème siècle, remède parfait contre la morosité ambiante.

Par Thierry
permalink

Partager cet article
Repost0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 13:40
http://1.bp.blogspot.com/_A-uLcG2elTM/S1FUeJtZqHI/AAAAAAAAAQI/uKw9uViPfCM/s320/markeyfunk2.JPGNote :

http://www.markeyfunk.com
http://www.myspace.com/markeyfunk

Sortie : 2009
Style : DJ , Abstract Electro , Hip Hop

Tracklist :
1. Begining (2:14)
2. Reason (5:54)
3. Dream Of Africa (11:45)
4. Eyes Closed (4:07)
5. Japanese Fonts (5:02)
6. Leap Forward (6:20)
7. Creatures (5:21)
8. Story (2:52)
9. Cry (6:56)
10. Light (7:10)
11. Dawn (2:21)
12. Five Minutes (5:26)

DOWNLOAD1.gif



Je vais être honnête avec vous, je ne sais pas du tout comment vous présenter cet album. Je ne sais rien de l'artiste, son genre musical est généralement un genre que j'abhorre au plus haut point (je n'arrive que très rarement à la fin de l'écoute d'un disque complet), ... Je me contenterai donc du minimum syndical avec quelques points factuels. Originaire de Jérusalem, le musicien-producteur-DJ Markey Funk fait partie intégrante du paysage musicical funk / hip-hop / ambient israélien depuis 2003. Après des collaborations à d'innombrables projets et manifestations (il a entre autres travaillé avec les très intéressants The Apples), il a enfin pu produire, l'an dernier son 1er album en son nom. (Forgot The Word), même s'il n'est constitué que de chutes de travail de diverses sessions est d'une formidable cohérence et en tous points réussis. Dans un monde meilleur, personne ne parlerait d'Archive et tout le monde écouterait (Forgot The Word). Nous ne sommes malheureusement pas dans un monde meilleur ... Sur Internet, j'ai trouvé ce disque classé en "cut'n'paste" ... Je ne sais pas trop ce que ça signifie. Alors, oui, il y a du bidouillage de studio, c'est certain, des coupages, des collages. Ces quelques expérimentations n'empêchent pas l'ensemble de rester dans le domaine du trip hop-ambient facilement accessible et je le recommanderai à tous les déçus d' Archive depuis ... Londinium dont je fais partie. Comme expliqué en introduction, je n'apprécie donc normalement pas du tout ce genre de musique mais, dans ce cas prècis, (Forgot The Word) m'a amené une de mes plus belles surprises de fin 2009. Rien que pour cette curiosité, si vous en avez le temps, arrêtez-vous quelques minutes sur les titres présentés à l'écoute.
Par Thierry
permalink
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 18:00


 
Stepping Stones is essentially a best-of and remix record in one. Taking songs from as far back as 1994's Strictly Turntablized, Krush collects and presents some of his best tracks — some reworked gently, others more drastically. Stepping Stones is split into two discs, lyricism and soundscapes — the concept behind each being decidedly self-explanatory. The first disc, lyricism, at once sounds the best; guests of this calibre — and in such density — are a rare occurrence: C.L. Smooth, Company Flow, Black Thought (alone on one, with Malik B on another), Aesop Rock, Mr. Lif, Anticon, and Mos Def. Throw in Japanese rappers, TWIGY & RINO, KAN — names in uppercase for esoteric Japanese reasons — and, finally, Esthero and, more excitingly, Zap Mama, and we're looking at just about the best collection of guests ever assembled on a hip hop/breaks record. The second disc, soundscapes, however, holds its own just as well against the first. This, really, should come as no surprise as DJ Krush has, on top of working with some of the DJ Shadow, DJ Disk, ?uestlove, and — albeit on a weaker track than the original — Kazufumi Kodama. There are five new tracks in total. Three of these are on the Soundscapes disc, one of which is a short intro. The other two (an original and its remix) are, obviously, on the first. You can purchase this record in most stores for twenty-five dollars, and you would be doing yourself a great disservice if you decided otherwise; Stepping Stones, serves as either a particularly clever way of recapping an exceptional career or as an excellent introduction to an excellent artist. Whichever way... if you are already a Krush fan and have heard most of these songs on the original records I can assure you that the new versions are well worth your money — if, on the other hand, you've never heard of Krush, buy this record, and when you've digested it, go out and buy the source material.
by Belvedere Jehosophat
permalink

CONNECT REVIEW

Note :
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 15:23
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 13:00


If the greatful dead ever made a trip hop album, this would be it. Frane knows how to tell a story through his music. Each song delivers a chapter of a strange bitter sweet novel, about lost love, exploring new lands, and the planet of the birds. What is the planet of the birds? You'll see but lets just say that the language of the planet of the birds definetly includes the chirp scratch. A little funky tablism combined with rare groove breaks and beats makes this definetly one to Blaze to.
permalink

Note :
Partager cet article
Repost0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 16:05

 
Lorsque l'on évoque, brièvement, l'existence d'un éventuel hip-hop made in Japan, il est certain qu'une majorité des sondés répondent "DJ Krush". De même qu'il est automatique que 90% d'entre eux soient destabilisés lorsque l'on s'aventure un peu plus loin avec un "Oui mais encore?". Si la barrière de la langue se présente comme une montagne insurmontable pour la plupart d'entre nous, elle n'est en rien responsable des oeillères que nous nous complaisons à conserver. Comme si la galaxie hip-hop se résumait à une seule planète occupant tout l'espace. Que ce soit dit: il existe, ailleurs, d'autres artistes qui méritent un tant soit peu d'intérêt. Au Japon, a fortiori. Bien entendu, il est un cliché diffusé un peu partout qui présente les Nippons comme d'habiles plagieurs de styles développés par le Californien, le New-Yorkais et les autres. Si la singerie se répand avec cocasserie sur les plateaux de télévision et autres shows populaires, il en va de même que n'importe où: dans la rue, en bas, certains s'activent. L'image du Vénérable Ancien s'étant impregnée sur la rétine de petits japonais fans de manipulations platinesques et d'un turntablism débridé, le sol fertilisé par les semences musicales krushiennes aura permis l'émergence de petites pousses prometteuses. Ainsi, l'apparition de multiples scènes japonaises allant du pur classicisme "gangsta" à la déferlante de sons tous plus "expérimentaux" les uns que les autres, avec cette particularité d'un rap souvent peu festif à base d'atmosphères pesantes et graves; forgé sur d'autres valeurs que celle d'une musique noire américaine qui ne lui correspondrait pas vraiment. Abordons ainsi le cas de DJ Baku. Originaire de Tokyo, il découvre le hip hop grâce au film "Juice" (ndlr: un film mettant en scène la vie de 4 lycéens dans un ghetto avec notamment un des rôles principaux joué par Tupac Shakur). Il commence à tâter du vinyl dés 1994. C'est du haut de ses 16 années qu'il arpente les tréfonds undergroundesques de la métropole se mêlant à la déferlante de battles et autres concours de deejaying. Néanmoins, peu doué pour cet exercice, il range bien vite ses aspirations de compétition pour faire la tourner des clubs. C'est ainsi qu'il rencontre Martin et SKE avec lesquels il va fonder le Dis-Defense Disc Crew. S'en suivra un parcours des plus classiques : la production d'une multitude de mixtapes vendues chez les disquaires de Tokyo puis l'émergence d'un label, Dis-Defense Disc. C'est avec lui que Baku va sortir 4 mixtapes puis deux 12" qui le verront collaborer notamment avec Kan; mc japonais de son état. Mais c'est le DVD "Kaikoo" sorti en juin 2005 qui va le sortir un peu du circuit des sorties condifentielles. En souhaitant mettre en avant une partie de la scène indépendante tokyoïte, Baku va réussir son coup en présentant des artistes peu connus du public. Fort de cette réussite, il se lance dans la création de son premier album solo échoué entre nos oreilles au début de l'été 2006: "Spinheddz"...
permalink

Note :
Partager cet article
Repost0