Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 23:53
http://www.trinityroots.com/
http://www.myspace.com/trinityroots

TrinityRoots - Little Things (live)


Trinity Roots "True" (2001) - Trinity Roots  

Trois musiciens touchés par la lumière divine pour un album improbable, de ceux qui marquent une vie entière: Warryn Maxwell à la voix d'or, Rio Hemopo maître du groove et Riki Gooch en seigneur maori du rythme. Profondément mystique, la musique des néo-zélandais mélange soul, reggae, blues et poésie dub sur fond de funk lumineux. On reste bouche bée devant tant de talent et d'harmonie et saisi d'émotion en écoutant le trés consciousness "Sense & Cents" ou "Call To You" au charme polynésien obsédant. Merveilleux.

permalink


Discographie :
-
True (2001) 
- Home , Land & Sea (2004)
Partager cet article
Repost0
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 18:37
http://www.terrycallier.net/
http://www.myspace.com/terrycallier

Terry Callier - Hidden Conversations (2008) - 01 - Wings by DJ DemonAngel



Terry Callier, né le 24 mai 1945, est un musicien de folk, jazz et soul américain originaire de Chicago, dans l'Illinois.

Auteur-compositeur et guitariste, il est surtout connu pour sa voix au vibrato caractéristique. N'ayant jamais rencontré de véritable succès dans les années soixante et soixante-dix, il abandonne la musique dans les années quatre-vingt, pour se consacrer à son métier d'informaticien. Il est redécouvert en Angleterre dans les années quatre-vingt dix, par la scène acid jazz et trip hop, et est invité alors à chanter sur de nombreux titres.

Il recommence alors à enregistrer, contribuant en particulier à l'EP Best Bit de Beth Orton en 1997. En 1998, il sort l'album Timepeace. Il continue depuis à enregistrer et à se produire régulièrement.

 

Discographie :

 

The New Folk Sound of Terry Callier (1964)
Occasional Rain (1972)
What Color Is Love (1973)
I Just Can’t Help Myself (1974)
Fire On Ice (1977)
Turn You To Love (1978)
TC in DC (recorded live in Washington D.C. 1982) (1996)
Timepeace (1998)
Lifetime (1999)
Live at Mother Blues (1964) (2000)
Alive With Terry Callier (2001)
Speak Your Peace (2002)
Total Recall (2003)
Lookin’ Out (2004)
Welcome Home (Forthcoming 2008)
Hidden Conversations (Forthcoming 2008) 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 17:26
Partager cet article
Repost0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 16:56
http://www.thierrytitirobin.com/
http://www.myspace.com/thierrytitirobin

                                           Thierry "Titi" Robin - Un ciel de cuivre (2000)

By : Mondomix
Angevin au cœur gitan, Thierry Robin est né en plein centre de la France et porte un nom 100% français. Pourtant, ce drôle de bonhomme aime les drôles de mélanges, où les guitares dialoguent avec le oud et les tablas, où les traditions musicales tzigane, kurde, indienne, française, celtique et marocaine prennent le thé ensemble et rigolent un bon coup.

Le ciel est le plus essentiel dénominateur commun de l'humanité. En situant l'univers, le ciel de son dernier album, sous l'influence directe du cuivre, cet étonnant conducteur d'énergie, Thierry "Titi" Robin pose un décor riche de sens. Et effectivement sur "Un ciel de cuivre" le nomade Thierry Robin une nouvelle fois relie entre eux des hommes et des cultures en apparence éloignés. Il est vrai que Thierry Robin a clairement ses repères dans la culture gitane qui sillonne les routes de l'Inde du Maghreb comme celles d'Europe. Mais cette fois on ne se déplace pas en caravane on invoque le ciel. Celui vers où se tourne les prières, celui où désormais officie l'immense Cameron de la Isla, celui que gagne l'homme au cœur pur et qui n'appartient à personne. Thierry Robin finalement s'adresse à tous ceux qui partagent d'humaines et fortes valeurs. Musicalement l'énergie zèbre de part en part les minutes de ce disque et si l'on est tenté d'évoquer les prouesses des musiciens on en retient surtout l'absolue sincérité. Thierry Robin tient ses promesses et bien sûr on ne peut oublier que la teinte cuivrée habille la voûte céleste aux bords de l'orage qui menace mais la beauté crépusculaire de cette lumière aide l'homme à affronter le danger toujours en suspens au-dessus de sa tête.



DISCOGRAPHIE : http://www.thierrytitirobin.com/francais/discographie.php


Partager cet article
Repost0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 19:27
http://www.myspace.com/uzginuver
http://www.uzginuver.hu/


UUZGIN ÜÜVER
envoyé par bbpradi0





Quatrième Opus de cette formation hongroise, cette fois un travail pour une compagnie de théâtre-danse de Budapest. On y retrouve les mêmes ingrédients que les précédents albums, instruments acoustiques (violon, flûte, cornemuse, clarinettes) ainsi que des guitares et de l’échantillonneur. Toujours aussi emprunt aux musiques ethniques avec des chants de gorges d’inspirations asiatiques. Une recherche des racines par des chemins de traverses.
Permalink

Úzgin Üver was formed in 1991 in Kecskemet, Hungary. The name itself is the name of a Mongolian settlement, where an ancient sacred burial ground was discovered. It means something like ’dry desert area’, ’poor harvest’. Our aim from the beginning has been to create a unique blend of the folk music of different nations, using old and new instruments, sounds and tunes. From the Carpathian Basin to Mongolia, we are working with balkan, turkish, iranian and armenian melodies in our mind. But our songs are not transcriptions, we create our own music. Further influences are jazz and rock, breakbeat and dub, the contemporary and the ancient music equally. The music is almost entirely instrumental, even the human voice is used as an instrument. Some characteristic instruments are: sax, clarinet, different kinds of flute, zurna, kaval, duduk, jew’s harp, bagpipes, violin, drums, percussions, electric guitar, sampler, HD-recorder and Tuva-style vocal.
Permalink

Discographie :
    




Partager cet article
Repost0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 18:11
http://kampecdolores.hu/

http://www.myspace.com/kampecdolores



Kampec Dolores - A bivaly hátán (Sitting on the Buffalo)

Formé en 1984 autour d'un noyau composé de la chanteuse Gabi Kenderesi et du guitariste Csaba Hajnoczy, Kampec Dolores est sans doute le groupe hongrois le plus connu en France où ils viennent tourner régulièrement. Ce sont les hollandais de The Ex qui les premiers les révèlent au public d'Europe de l'Ouest en les invitant à venir enregistrer à Amsterdam leur premier album "Kampec Dolores" (Konkurrel, 1988). Structure éclatée des morceaux, riffs obsédants de guitare empruntés à la musique africaine (ou aux Talking Heads ?), cuivres, sans oublier le violon et les psalmodies vocales uniques de Gabi Kenderesi, Kampec Dolores impose dès son premier disque un son reconnaissable entre tous, qui va servir de base à toutes ses oeuvres futures. Le groupe va ainsi faire évoluer sa musique au hasard des influences glanées lors de ses nombreux voyages ou provoquées par les changements de personnel. Plus rock sur "Tu fokan (Eye of the needle)" (1993) dans une formule à deux guitares, très expérimental sur "Zugo (Rapid)" (1996), et de plus en plus teinté d'influences ethniques et  jazz ces dernières années, surtout depuis l'arrivée en tant que membre permanent du saxophoniste de jazz Istvan Grencso' (...)


Partager cet article
Repost0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 17:57

http://www.kayaproject.com/


Kaya Project - ... and so it goes (2008)

Following on the release of two outstanding recordings, 'Walking Through' and 'Elixir', Interchill..

...is pleased to present the 3rd. Kaya Project album '...and So It Goes'. The collaborative project of Seb Taylor (Shakta, Digitalis, Hibernation, Angel Tears) and Natasha Chamberlain, Kaya Project once again weaves an uplifting and spellbinding journey to the furthest reaches of the planet (...)

Discographie :
Partager cet article
Repost0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 16:46
http://www.wearemanman.com/



Man Man - Rabbit habits (2008)

Cet album, passé très curieusement inaperçu cette année, m'est tombé entre les oreilles comme une météorite. Grand moment d'hystérie de groupe, Rabbit Habbits est l'oeuvre d'une bande de gugus délurés en provenance de Philadelphie qui en sont déjà à leur troisième album. Le groupe se définit comme créant du viking-vaudeville ou manic gypsy jazz... Au menu: beuglements de bête à la Tom Waits en pleine crise, choeurs féminins tout à fait charmants et espiègles que-je-me-marierai-bien-avec (pour compenser), compositions survitaminées (les "vitamines" ne doivent pas êtres très légales) lorgnant vers l'Europe de l'Est et barrages en couille dignes d'un Mr Bungle ayant goûté la gnôle explosive de Captain Beefheart (...)


Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 13:00


http://gotye.com/

http://www.myspace.com/gotye



Gotye - Like drawing blood

Enfant prodige et prodigue de la musique pop jouissive, Gotye (prononcer Gaultier) est un de ces artistes post-modernes capables de sampler de manière improbable tout ce qui leur tombe sous la main. Armé de la panoplie de toutes ses influences : chant grégorien, musique floklorique européenne, The KLF, héros de la brit-pop des 90’s mais aussi Stewart Copeland, Massive Attack, The Avalanches, sans oublier The Police et les Beatles, le musicien d’origine belge sort en 2004 en Australie son premier album : Boardface. Le succès est mitigé, mais Gotye ne renonce pas et travaille encore plus. Entouré par le compositeur François Tetaz (dont on retiendra le splendide Architecture in Helsinki) il crée avec Like Drawing Blood un véritable patchwork des sons du XXème siècle (...)

Discographie


Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 12:48
http://www.tigershadow.com/

http://www.myspace.com/jazzbongo



Tiger Shadow

Tiger Shadow were a late addition to the Introducing Stage. Being such a recent arrival on the Leeds scene that this is only their third gig as a band. Maybe that looks a bit crazy, and maybe it contributed to technical glitches in getting started. But the quality of musicianship and the freshness of their approach completely justified the decision.

Komla MC dominated the stage, physically and musically, even when he went back to play drums on two songs (including "Mystified"). West African by birth, global in musical influences he works well with vocalist Lyndsey Cawthra. The chemistry looks good and smiling, and Lindsey's voice is clear and bright.

Tiger Shadow are bringing together a range of styles and influences to make something new and distinctive. Funk, reggae, trip hop, indie and world music float in and out. It's definitely new sounding, and with Komla's presence it's distinctive and recognisable. But on this stage the mix is looking as tentative and provisional as you would expect this early on (...)

Partager cet article
Repost0