Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 15:00

http://popstache.com/wp-content/uploads/2010/11/middle-class-rut-no-name-no-color-album-artwork.jpg

http://www.mcrut.com

http://www.myspace.com/middleclassrut

Origine du Groupe : North America
Style : Alternative Rock , Hard Rock
Sortie : 2011

Par  (The) Aurelio  pour http://www.w-fenec.org

Il y a parfois comme ça des albums que l'on écoute en faisant défiler la pile de disques en attente de décryptage rédactionnel (ou pas) et qui en à peine quelques secondes, se retrouvent en haute-priorité dans notre "to do list". La faute sans doute à une poignée de tubes parsemés sur un premier album quasi idéal à ce niveau, surtout de la part d'un jeune duo californien dont on n'avait eu jusqu'alors que de très rares échos. Cela dit, ouvrir pour Alice in Chains et Them Crooked Vultures, quand on n'a pas encore sorti d'album, ça pose déjà un groupe. Les deux de Middle Class Rut, ça ne les a pas arrêté apparemment et les voici aujourd'hui qui débarquent avec sous le bras ce No name no color aussi terriblement efficace que furieusement addictif.
"Busy bein' born" tout en groove exacerbé, feeling rock alternatif incandescent et refrain fédérateur pose la première mine. C'est outrageusement rock, typé 90's mais pas trop, excellemment produit et encore mieux interprété, les mecs ne sont que deux et pourtant carbonisent les amplis avec une hargne doublée de très grosses qualités mélodiques. Une bombe d'entrée de jeu, histoire de calmer tout le monde, c'est une stratégie qui faut son pesant de cacahuètes... à condition d'assurer derrière. Pas de problème ici, "USA" puis "New low" viennent mettre le groupe sur le trône du nouvel espoir US en matière de rock alternatif/post-punk qui va pulvériser les ondes et tout retourner en live. Un double chant à l'énergie, toujours sur la corde raide, guitare/batterie qui s'affrontent, se répondent, se complètement parfaitement, un numéro de funambules qui se termine invariablement par une claque, là, plus de doute, ça sent la grosse révélation. Classe...
Et Middle Class Rut confirme avec "Livelong dayshift" puis l'imparable "One debt away" qu'il est sans doute de la race des grands, adepte d'un rock frontal et d'une turgescente coolitude, le reste, ce sera du bonheur en barres. Certes, c'est parfois surproduit, oui, on aurait sans doute aimé quelque chose de plus roots, moins "facile" voire "FMisé", mais une telle aisance dans l'écriture d'un hit et cette fougue ajoutée à un savoir-faire irréprochable ne peuvent être le fruit du hasard. MC Rut envoie du gros, avec "Alive or dead". Toutes proportions gardées, il y a chez eux du RATM, du Jane's Addiction aussi... un soupçon de Foo Fighters même ; et derrière les comparaisons faciles, une sacrée volée de hits obsédants et racés, rock'n'roll et scandaleusement bien foutus. Mention spéciale à ce titre aux "I guess you could say" et autres "Sad to know" ou "Dead end", autant de pépites en puissance pour un groupe qui a décidément quasi tout pour lui et facture du tube qui dégoupille les enceintes comme personne. A suivre de près et d'ici là, à écouter de toute urgence. Classe (bis).

 


Tracklist :
1 - Busy bein' born
2 - Usa
3 - New low
4 - Lifelong dayshift
5 - One debt away
6 - Are you on your way
7 - Alive or dead
8 - I guess you could say
9 - Sad to know
10 - Dead end
11 - Thought I was
12 - Cornbread

mp3

Partager cet article
Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 11:00

http://www.progarchives.com/progressive_rock_discography_covers/3849/cover_33221415102010.jpg

http://www.kimmopohjonen.com

http://www.myspace.com/ktuband

Origine du Groupe : North America
Style : Progressive Rock
Sortie : 2009

Par Jean-Daniel Kleis pour  http://www.progressia.net

Après un premier essai live remarqué, 8 Armed Monkey (2005), KTU (prononcer en anglais K2) présente son premier album studio avec Quiver, perdant au passage l’un de ses membres éminents, Samuli Kosminen, parti sous d’autres cieux, pour ne laisser que le trio actuel. En fait de trio, il s’agit plutôt d’un power trio avec la section rythmique de luxe qu’on ne présente plus, Pat Beat Machine Mastelotto et Trey Warr Ensemble Gunn, samouraïs bien connus de la galaxie King Crimson, et l’accordéoniste fou, avant-gardiste, et finlandais de surcroît, Kimmo Pohjonen.

Si 8 Armed Monkey, avec ses cinq grandes improvisations, en avait étonné plus d’un par son aspect rugueux et radical, Quiver revient à un propos plus structuré et mélodique, sans perdre pour autant l’intérêt que dégage l’ensemble, bien au contraire ! L’ombre de The Power to Believe (2003) plane sournoisement sur tout l’album, dans ses explosions, dans ses passages plus apaisés et aussi dans ses tensions telluriques, propres à la machinerie frippienne. Précisons que cette influence reste diffuse, jamais explicite, tout juste évoquée, qu’elle se fait ombre, tel un insecte prédateur qui vole sur sa proie, à l’image de la superbe libellule qui orne la pochette.

Si la paire des tueurs empourprés se met particulièrement en évidence sur les titres les plus enlevés, à l’instar des définitifs « Kataklasm », une sorte de « Level Five » ayant ingurgité du RIO, ou « Miasma » à la rythmique pachydermique enluminée par les interventions de Kimmo Pohjonen, ce dernier montre toute la finesse de son instrument sur des pièces plus éthérées comme le sublime « Wasabi Fields » au thème inoubliable. Alternant des titres rappelant le Crimson des années quatre-vingt (« Jacaranda »), le Rock in Opposition (« Quiver ») et le Magma version « De Futura » (la superbe progression de « Purga » et ses voix d’outre-tombe), Quiver bénéficie en outre d’une production très moderne, à la fois souple et puissante, peut-être trop lisse parfois.

Kimmo Pohjonen et ses deux cerbères aux mâchoires d’acier livrent avec Quiver une musique enthousiamante, mêlant diverses influences dans un jaillissement original, toujours très mélodique, et qui ne perd pas son temps en expérimentation inutile. L’inclusion de l’accordéon dans un environnement rock aboutit à des résultats étonnants. Un disque réellement addictif.

 


Tracklist :
01 Fragile Sun 1:39
02 Kataklasm 5:07
03 Nano 4:42
04 Quiver 3:14
05 Purga 5:43
06 Womb 3:43
07 Wasabi Fields 4:01
08 Jacaranda 4:01
09 Aorta 2:51
10 Miasmaa 4:53
11 Snow Reader 5:40

mp3

Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 15:00

http://i1.sndcdn.com/avatars-000003160676-27fqvx-crop.jpg?d4a065c

http://www.myspace.com/bajinda

Origine du Groupe : Russia
Style : Alternative Rock , Rock Indie , Fusion , Electro Rock , Power Pop , Psychedelic
Sortie : 2011

Late (2011) CD by BBTEL

By http://www.farfrommoscow.com

Celebrating the benefits of bad behavior, several of these ditties have been promoted in a related spirit as "songs of protest for children. Good-natured, upbeat compositions - but without anything infantile." When played live, many of these numbers are designed specifically to get those mischievous kids involved in the show, often by calling out or performing some action together.

Why the immediate advocacy of noisy rebellion? One would think that children need little encouragement to act up. The specific involvement of rock music here - as the soundtrack to subversion - seems to be locally relevant, for the following reasons.

If we start with the new album from Samara's Bajinda Behind the Enemy Lines, a few clues begin to emerge. The band's new recording - available this week - is actually called "Late." Something's evidently not happening on schedule: and indeed, the album has appeared just after the band's virtual collapse. The songs may exist but the ensemble - in its traditional lineup - does not. They've recently lost a lead singer and are therefore regrouping at a time when promotional obligations would be better served by happy cohesion. And for that reason the album is "late."

The outfit began with big, bold intentions. Bajinda - from start to finish - always seemed to invite parallels with Happy Mondays and The Stone Roses, though interviews led to more frequent nods in the direction of Placebo, New Order, U.N.K.L.E., and The Streets. The resulting live shows, as we see, were famously grand and optimistic - drawing once again upon that Madchester heritage.

In a word, Bajinda were (remain?) an outfit both inspired by UK music and potentially of interest to the same shores. As we mentioned before, that love affair with British songwriting traditions even prompted a northern accent in the vocals of now-absent frontman Pavel Teterin. As the remaining members are currently pondering their future, pronunciation becomes another part of the decision-making process.

Demo-versions of these songs have been in existence for a while (in some cases for two years); the album, therefore, did not evolve quickly. Both its development and publication reflected a counterproductive work-rate. With gallows humor, the remaining musicians now say they've learned one good lesson from this entire process: "How not to make an album."


Tracklist :
01 – Late
02 – Kermit’s Walk
03 – Crime
04 – Fire Come Out
05 – 98
06 – A Kind Of The End
07 – Loud Man
08 – Money To Burn
09 – Mineral Girl
10 – Up In The Sky

mp3

Partager cet article
Repost0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 15:00

http://bandcamp.com/files/52/14/521401323-1.jpg

http://thelookieloos.co.nz

http://www.myspace.com/thelookieloos

Origine du Groupe : New Zeland
Style : Alternative Rock , Indie
Sortie : 2009

By DJ DemonAngel

Venu de Nouvel Zeland The Lookie Loo's comblera tout les néophites de Rock Indie que vous êtes . Une maitrise de la 5 cordes pour un jeune groupe qui ne s'arrétera certainemant à ses propes frontières terresstre et sonore . A suivre de très près !
Monter le volume , et tender les oreilles , ço va dépoter !
Rock and Roll Brotha & Sista !
PEACE !

 

Tracklist :
1.How fast can you run 03:59
2.What you cryin for 03:10   
3.Sweet release 03:03
4.Movements got you down 04:38
5.Don't let it blow away 03:38
6.Will I be lonely 03:06
7.Safe and sound 03:27
8.A change will come 03:47
9.Shaky laughter 03:25
10.I told you so 04:23
11.Heavens 04:26   
12.Wiggle and move 04:56
mp3
Partager cet article
Repost0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 11:00

http://img.webme.com/pic/g/guitarepart/guitar_1_by_mooseface13.jpg

http://bbpiratesradio.over-blog.com

Origine du Groupe : V.A World
Style : Rock , Folk , Alternative Rock , Blues , Punk Rock , Psychedelic
Sortie : 2011

Une compilation qui tombe à pic pour les beaux jours et pour les pogos !
Peace !

Tracklist :
01 - Cowboy Junkies - Old Hotel
02 - Ghinzu - Mirror mirror
03 - Yodelice - Emergency
04 - Okou - Eye for an eye
05 - Deborah Coleman - You're With Me
06 - The Dreadnoughts - Poutine
07 - Kimono - Children of God
08 - Grinderman - I Don't Need You (To Set Me Free)
09 - Hugo Race - Slow Fry
10 - The Black Angels - Bad Vibrations
11 - Shapes And Sizes - 23 and Rizing
12 - Melissa Laveaux - Dodo Titit
13 - Grace Potter and the Nocturnals - 222
14 - The Non - Bhabha
15 - Wolfmother - Colossal
16 - Omar Rodriguez-Lopez - Carne De Perro
17 - Rusted Root - Garbage man
18 - Robert Randolph & The Family Band - I Don't Wanna Be A Soldier Mama
19 - Anna Calvi - I'll Be Your Man
20 - The Black Box Revelation - Never alone always together
mp3

Partager cet article
Repost0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 11:00

http://www.hartzine.com/wp-content/uploads/2010/09/pilot.jpg

http://www.myspace.com/00pilot

Origine du Groupe : France
Style : Alternative Rock , Fusion , Punk , Experimental , Indie
Sortie : 2010

Par http://starsareunderground.free.fr

Pilöt est un mystère, un groupe sur lequel on sait relativement peu de choses, si ce n'est qu'ils sont originaires de Paris et qu'ils nous avaient écrit pour parler de leur première démo en 2006, une requête à laquelle nous avions d'ailleurs dû répondre bien trop tard. Le temps est donc venu de se rattraper, avec cette fois-ci un album, un vrai.

Mais c'est surtout d'un drôle d'objet dont nous aimerions vous parler, tant ce 'Mother' est un ovni musical, qui se détache de toutes comparaisons, même si l'on entend parler de ci de là, à juste titre, de Sonic Youth, de Liars et de CSS. Mais il y a clairement de cela dans leur musique où se côtoient effectivement les guitares noisy, l'électronique et l'expérimental. Une formule qui fait mouche d'emblée sur 'Oops', un titre d'ouverture particulièrement dansant qui met rapidement le feu aux poudres.

Mais Pilöt est d'abord et avant tout un groupe imprévisible comme l'illustre déjà le second morceau, 'Mante Religieuse', étrange et baroque, avec des flûtes qui viennent se frotter à un univers bien plus Rock. C'est aussi une succession d'arrangements insolites ('The Ham_61 Kids Army') qui laissent autant le champ libre à l'imaginaire qu'aux mélodies. Passé 'The Third' puis le bruitiste 'Cheese Cake' sous très forte influence Sonic Youth, on a à peu près fait le tour à mi parcours de toutes leurs facettes. Le reste n'est pas pour autant moins intéressant, notamment la lourde basse de 'Wihteman', plus Rock cabaret, et le côté 'groovy', dansant, que l'on retrouve sur l'ensemble de l'album.

'Mother' est probablement un album difficile à apprivoiser, mais bien plus direct qu'il n'y paraît. La dissonance volontaire de certains passages et l'audace et l'imprévisibilité de leurs compositions sont loin d'être des obstacles à la découverte de Pilöt. Bien au contraire, tout leur charme est là.

 


Tracklist :
1- Oops
2- Mante Religieuse
3- O Mam!
4- The Ham_61 Kids Army
5- The Third
6- Cheese Cake
7- Wedding
8- Whiteman
9- Colonel Moutarde
10- Sonic
11- Zero
12- Apache

mp3

Partager cet article
Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 11:00

http://img109.imageshack.us/img109/3333/folderwm.jpg

http://www.jessesykes.com

http://www.myspace.com/jessesykes

Origine du Groupe : North America
Style : Alternative Rock , Psychedelic , Blues , Folk
Sortie : 2011

Par Ben pour http://www.rockandfolk.fr

Et voici « Marble Son », le quatrième album de la chanteuse estampillée « alt-country » Jesse Sykes, toujours accompagnée de son groupe.

Pour ceux que cela interroge, l’alternative-country est un genre musical dérivé de la country mais qui s’inspire également des sonorités folk, rock, blues ou garage. Jesse Sykes est une figure de ce genre, sa musique étant un mélange de paysages aux bordures country.

Ce nouvel album est plus lourd que les précédents, plus sombre sans pour autant perdre en sensibilité. Les riffs sont lancinants et quasi-psychédéliques. La (ou les) voix se fond totalement dans la musique. Le rendu est vraiment profond et nous entraine dans un univers étrange. On retrouve parfois les émotions particulières déjà véhiculées par certains pionniers du genre, comme lorsque Crosby, Stills & Nash quittaient momentanément la country pour aller titiller des sphères étranges. C’était une volonté de l’artiste comme en témoigne « Instrumental/Weight Of Cancer » (tout naturellement sans parole), un titre indie-folk représentatif de l’ambiance dans laquelle ont été composées ces chansons.

« Marble Son » conserve donc une partie de l’esprit de ses prédécesseurs mais arbore tout de même un tournant. Il faut aimer le genre. Pour ceux dont c’est la cas, c’est un album à avoir. Pour ceux qui découvrent, laissez-vous plusieurs écoutes profondes.

Tracklist :
01. Hushed By Devotion (8:22)
02. Marble Son (4:13)
03. Come To Mary (4:31)
04. Servant Of Your Vision (4:39)
05. Ceilings High (4:25)
06. Be It Me, Or Be It Done (4:21)
07. Pleasuring The Divine (5:18)
08. Instrumental (6:03)
09. Birds Of Passerine (3:50)
10. Your Own Kind (6:37)
11. Wooden Roses (5:34)

mp3

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 14:55

january25ers

http://www.youtube.com

 

 

نحنُ الثلاثة كنّا دائِماً متحمِسين إلى كل ما له علاقة بِتداول أفكار، تجارب ورُئَ و لما رأينا ما حصل في تونس، مصر و الآن في ليبيا و البحرين، أردنا بكل قوة إحداث" شعب2شعب" (C2C) حركة لمساعدة دفع هذه الطاقة الموجودة و الشجاعة الجدية نشاهدها بفخر خلال الأسابيع الأخيرة.
المجتمع المدني أخذ أخيراً مكانهُ الصحيح في تحويل العالم الذِّي نعيش فيه.
هذه الأغنية صدى لكل هذه المشاعر...

ليفي ستار، المهدي خيَّاط، ناتشو أَدوْرنا
شعب2شعب تحيا حرية الإنترنيت

----------------------------------------

­--------------
----------------------------------------­--------------
The three of us have always been passionate about sharing ideas, experiences and visions and when we saw what was happening in Tunisia, Egypt and now in Libya and Bahrein. we really wanted to create a "citizen to citizen" (C2C) movement to help`propel this new-found energy and courage we have all proudly witnessed in recent weeks. Civil society is finally taking in rightful place in transforming the world we live in.
This song echos all of these sentiments...

El Mehdi Khayat
Nacho Adorna
Leví Star

C2C Internet Freedom
---------------------------

Thanx to "O Egypt rise" - Sheikh Imam - Nagib Shihab *


----------------------------------------­---------------
JANUARY 25ERS

Open up your eyes
For the new times
For a new world
To be free

We'll never back down
'Cause we know
There's a story to be told
So open up your soul... Come on!

I am not alone
We stand united
I am not alone
We stand united

JANUARY 25ERS

WE WANT TO OVERTHROW THE REGIME


We are all Khaled Said
Internet is an open door
When you can't walk in the streets

Let us talk
Let us feel
We know that time has come
It's time for us to DREAM
I am not alone
We stand united
I am not alone
We stand united

JANUARY 25ERS

WE WANT TO OVERTHROW THE REGIME

(No matter how dark it is... Light always finds the way)

Listen to the youth... Listen to the youth
"rise up and gather your strength
I can make your wishes come true
Neither oppression nor darkness will make me fold"*
Listen to the youth... Listen to the youth



Thanx to "O Egypt rise" - Sheikh Imam - Nagib Shihab *

----------------------------------------­-------------
JANUARY 25ERS

Abre bien los ojos
Para una nueva época
Para un mundo nuevo
Para ser libre

Nunca retrocederemos
Porque sabemos
Que hay una historia que contar
Así que abre tu alma ... ¡Vamos!

Yo no estoy solo
Nosotros estamos unidos
Yo no estoy solo
Nosotros estamos unidos
Amigos mios

JANUARY 25ERS

El pueblo quiere derrocar al régimen


Todos somos Khaled Said
Internet es una puerta abierta
Cuando no se puede caminar en las calles

Dejadnos hablar
Dejadnos sentir
Sabemos que la hora ha llegado
Es nuestro momento de SOÑAR

Yo no estoy solo
Nosotros estamos unidos
Yo no estoy solo
Nosotros estamos unidos
Amigos mios!!

JANUARY 25ERS

El pueblo quiere derrocar al régimen

(No importa lo oscuro que esté ... La luz siempre encuentra el camino)

Escucha a los jóvenes ... Escucha a los jóvenes...
"Levantate y recupera tus fuerzas
Yo puedo hacer tus deseos realidad
Ni la opresión ni la oscuridad que me doblará"
Escucha a los jóvenes ... Escuchar a los jóvenes...
Amigos mios

El pueblo quiere derrocar al régimen

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 11:00

http://a35.idata.over-blog.com/300x225/2/47/40/00/saez-live-pic59.jpg

http://www.damiensaez.com

http://www.myspace.com/saez

Origine du Groupe : France
Style : Alternative Rock , Punk Rock
Sortie : 2010
Durée : 77min

 


Saez, Paléo Festival Nyon 2010 (concert complet)
envoyé par paleo


Site Officiel :
Biographie :

En 1999, un jeune artiste de vingt-deux ans surgit de nulle part et publie Jours étranges, premier album sous forme de manifeste rock, métallique et bruitiste, dont sont extraits les singles "Jeune et con", "Sauver cette étoile" et "J'veux m'en aller". Avec Jours étranges, Saez crée l'événement. L'album se vend à plus de 200.000 exemplaires et fédère la jeunesse France sur fond de textes engagés et de guitares crépusculaires.

Il est temps pour Damien de se téléporter sur scène et d'aller à la rencontre de son public, ce qu'il fait durant six mois dans le cadre d'une tournée qui sillonne l'Hexagone et passe également par la Suisse, la Belgique et l'Italie. L'occasion pour Damien de vérifier que le phénomène Saez est en marche : des milliers de fans connaissent et chantent les paroles de ses chansons par cœur. La saezmania bat son plein et pour ce petit prince subversif, insoumis, insolent, teigneux et jusqu'au-boutiste, cette communion signifie "Allons à la guerre en chantant !"

Aujourd'hui, après avoir publié A ton nom aux éditions Actes Sud (un recueil d'anciens et de nouveaux textes parmi lesquels des inédits), Saez nous offre God blesse, double album kaléidoscopique, fruit de plus d'un an de travail forcené en studio. Véritable voyage intérieur, God blesse explore un vaste horizon musical où se conjuguent rock lycéen, ballades s'inscrivant dans la grande tradition de la chanson française, techno hardcore, ambiances psychédéliques et thèmes emprunts d'un classicisme rigoureux.

Enregistré sous la houlette de Théo Miller (Infinite Mass, Mr. X, Placebo), God blesse regroupe des musiciens aussi divers que James Eller (Tony Banks, Julian Cope, Nick Lowe, The Teardrop Explodes), Jérôme Godet et Chris Taylor à la basse, Maxime Garoute et Clive Deamer (Jeff Beck, Dr. John, Champion Jack Dupree, Portishead) à la batterie, Franck Phan à la guitare (également co-compositeur de "Solution", "Sexe" et "Light The Way"), ou encore Martin Jenkins (Bert Jansch, Ocean Colour Scene, Black Box Recorder) à la programmation. Confiés à Eumir Deodato (Frank Sinatra, Aretha Franklin, Kool And The Gang, et la majorité des chansons de l'album Post de Björk), les luxuriants arrangements de cordes furent enregistrés par Wayne Wilkins, célèbre pour ses travaux aux côtés de Johnny Cash. De son côté, outre le chant, Damien assure l'ensemble des guitares et l'intégralité des claviers, dont de poignantes parties de piano prouvant que les neuf années passées au conservatoire furent particulièrement bénéfiques.

Soufflant le chaud et le froid, entre néo-romantisme ("So Gorgeous") et pornographie ("'Sexe"), révolte contestataire ("Solution", "J'veux du nucléaire") et poésie pure ("Saint-Pétersbourg", "Les hommes", "Menacés mais libres", "Les Condamnés"), l'ensemble s'achevant somptueusement dans le surréalisme exacerbé de "Voici la mort", Damien Saez radicalise son propos, dénonce la mondialisation, le pouvoir de l'argent, la haine, la violence, la guerre, et signe ici son projet le plus ambitieux, le plus flamboyant et le plus torturé, à l'image d'une génération dont les rêves semblent condamnés à errer entre le sens des mots et l'essence des notes, faisant de God blesse un précieux recueil à l'intention d'une jeunesse déracinée.

Tracklist :
1- Intro
2- Les Anarchitectures
3- Sonnez Tocsin Dans Les Campagnes
4- Pilule
5- Cigarette
6- Marie Ou Marilyn
7- Marguerite
8- Debbie
9- Ma Petite Couturière
10- Embrassons-Nous
11- J'Accuse
12- Des P'tits Sous
13- Tu y Crois Toi 

hd dvd rw

Partager cet article
Repost0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 11:00

http://www.newreleasesnow.com/art/Hotel-Of-The-Laughing-Tree--Terror-And-Everything-After.jpg

http://www.hotelofthelaughingtree.com

http://www.myspace.com/hotelofthelaughingtree

Origine du Groupe : North America
Style : Alternative Rock , Indie
Sortie : 2011

By Paul Bogdan from http://www.carillonregina.com

The debut release from Long Island sextet Hotel of the Laughing Tree, Terror and Everything After, can be summarized into two words: “nailed it”. The high-energy, electric pop-rock has an edgy and upfront feel to it for the majority of the album. Despite boasting fourteen tracks, listener interest is easily maintained throughout the entirety of the record; it’s very dynamic, encompassing a mixture of rocking electric guitar riffs, hypnotic vocal harmonies, and singing piano arpeggios. Songs feel more linear than cyclical, starting in one place and ending up in another rather than repeating a verse/chorus/verse template. Nevertheless, Hotel of the Laughing Tree know how to write and place a hook that keeps the audience engaged in the music, as Terror and Everything After is full of them. That’s probably the biggest strength of this fantastic debut album – the ability to mix a motivated song structure that’s anything but stagnant with catchy hooks that draw the listener in.


Tracklist :
1. Barnaby Bison’s Blind
2. Another Harvard Renaissance
3. Gods Great Gumball Machine
4. Noah
5. Winchester Devil Grass
6. Weather Maps for Nikolai
7. Sanctuary
8. Gunpowder Falls
9. Bad Canterbury
10. Forging the Family Name
11. Mont St. Michel
12. Ghosts in the Basement
13. Terror and Everything After
14. Lazarus

mp3

Partager cet article
Repost0