Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 13:50
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 13:22
 
[Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 3.0]



The long awaited debut album from the Athens based talent, Gone (x3), is finally here!! Seize these superb, phat beats; surf the groovy basslines; catch the sunny, titillating vibes; feel the smoky jazzy arrangements and enjoy the feel of a summer atmosphere!
permalink

Note :
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 14:39



on
MUSIC RENATION


Taille : 69.93 MB



Note :
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 14:22
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 01:04

Et si finalement la fougue de Ninja Tune d’il y a 10 ans ressuscitait avec Dj Kentaro. Le 2 mai 2007, pour représenter son premier album “Enter” sortie chez Ninja Tune, DJ Kentaro a monté une installation son/vidéo inédite sur la scène du Liquidroom de Tokyo. Son show musical et visuel aux platines, dans la continuité de Coldcut, mais encore plus d’un Cut Chemist dans la technique musicale est à la fois fougueux, intelligent et très communiquant. Et justement, ce dernier point fait de DJ Kentaro un des meilleurs. Il joue avec le vinyle et ressent son public pour contrôler le prochain geste. Il invente de nouvelles figures, de nouveaux jeux avec ses platines et table de mixage sans ne jamais tomber dans la démonstration. Il exprime simplement et avec beauté ses phrases musicales. Et quel vocabulaire ! A chaque pause, c’est une surprise : un beat juggling intense, des beats drum’n’bass, hip-hop, de l’électronique, des instruments, des bouts de film, et cela avec un respect de l’énergie d’une boucle et de son rythme. Son terrain de jeu est vaste, le spectacle est intéressant. Sur scène, on sent la ferveur du public, une complicité et une forte responsabilité de l’événement où on note les présences de Hunger (Gagle), Fat Jon (Five Deez), The Pharcyde, Little Tempo, Hifana qui a également participé à l’album, et Kisho Tosha qui joue avec Kentaro depuis des années.
permalink

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 14:06



lk;l;I haven't made a post in months on the blog because i've been working on this project and now its finally finished! This is a 20 track beat tape that clocks in around 36 minutes. Its something that I wanted to put out there to show the range that I could reach within my music. There are also four tracks on there where I give my take on a few of my favorite producers/musicians (Madlib, Elvin Jones, Dabrye, Pete Rock). This is a little something from me to you, if you have any inquiries about production you can contact me easily at lateefdameer@gmail.com or my myspace page
permalink

Note :

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 13:00
  Creative Commons License



Bulimic Orgy teamed up with Mile for this wonderful LP right before their joint trip to England. Their underground lo-fi chilled beats never sounded so addictive, so emotional, so affecting, so pure... A 'must have' album for all oldschool ninja tune fans!

 

 

Note :

Photobucket
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 19:45
 



If you need something downtempo with a strong bass and thumping beats to have sex with, this is for you. Jazzy touches here and there, not too much, just the perfect amount. My god, it's sexy. "At The Bar", "14 Years", "No", "Tell Me" and "Backseat Anonymous" are my picks. If you ever watched the show Samurai Champloo, then you're probably already familiar with some of his work.
permalink

Note :
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 19:00
  



2008 n'aura pas été une grande année hip-hop... quelques bonnes choses, mais rien d'essentiel. Heureusement, dès le mois de janvier, 2009 s'annonce beaucoup plus intéressante avec déjà deux très bons albums : Gutter Tactics, le nouveau Dälek (dont Systool a parlé ici), et ce Of Cities de DJ Signify. DJ Signify (le producteur new-yorkais Justin Levy) a marqué les esprits (enfin, les esprits de fans d'abstract hip-hop, ce qui limite sérieusement le nombre d'esprits marqués) avec son précédent album, Sleep No More, une référence dans le genre... et revient 5 ans plus tard, sans véritable révolution stylistique, mais avec toujours un savoir-faire remarquable. On dit que le trip-hop est mort, qu'il s'est vite essoufflé (il a tout de même vécu plus longtemps que le punk ou le grunge)... mais, comme le prouve Of Cities, son esthétique mélancolique/sombre et groovy ("dark & cool", donc) continue de hanter les prods abstract hip-hop/électro. On a là d'ailleurs un phénomène intéressant de passage entre les genres : le trip-hop est né en récupérant et transformant le hip-hop, puis il a contribué lui-même à enrichir le hip-hop par le biais de l'abstract hip-hop. Un échange de bons procédés... les recherches d'ambiances, la lenteur, la noirceur et la mélancolie du trip-hop sont venues ensemencées l'abstract hip-hop et permettre ainsi au rap de se renouveler et de montrer un visage plus expérimental et aventureux. Pourtant, s'il est un reproche que l'on peut faire à Of Cities, c'est de ne pas apporter grand chose de véritablement nouveau... certains, comme Dälek, on su réinventer les éléments trip-hop, DJ Signify reste un peu trop attaché aux sonorités du passé. Un disque qui, dans tous les sens du terme, restera dans l'ombre... une musique sombre, planante, qui n'a strictement rien de "hype", de novateur, et rien qui puisse accrocher le grand public. A priori, DJ Signify se fout d'être le "new big thing", d'épater les passionnés de musique toujours en quêtes de nouvelles propositions musicales, d'épater les obsédés de la dernière hype prêts à s'exciter pour le moindre groupe un tant soit peu sexy et original, d'épater le grand public... non, dans ce Of Cities très largement instrumental (à noter tout de même la participation d'Aesop Rock), la seule chose qui semble le préoccuper, c'est la création d'un paysage musical nocturne, urbain, envoûtant et groovy... ce qu'il réussit parfaitement. Et c'est déjà pas mal...
permalink

Note :
Partager cet article
Repost0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 14:03
 



Suhov, a Hungarian producer shot this over to me ahile ago, and I just got to listening to it. Its filled with relaxing beats, and some very few tracks with actual lyrics on them.
permalink

 

Note :
Partager cet article
Repost0