Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 19:00

http://f.bandcamp.com/z/36/63/3663666304-1.jpg

http://centzbeats.bandcamp.com

http://dustedwax.org

Origine du Groupe : North America
Style : Abstract Hip Hop
Sortie : 2011

From http://centzbeats.bandcamp.com

    This is my first "official" LP for Dusted Wax Kingdom. Was going for a certain sound, not quite sure if its exactly what I wanted, but hey..its hard when you gotta dig.
credits
    released 30 August 2011
    Centz, Colin Thieme, Joey Swanson, Sam Brueggeman, Cameron Bouwens, Dusted Wax Kingdom, shit all of my influences get some credit.

Tracklist :
01 - Welcome To The Multiverse
02 - Binary Orbit (feat. Hank Smith)
03 - Something Better
04 - Modal Notions
05 - Occam's Razor
06 - Terraform
07 - Perfect World
08 - Shine Bright
09 - Precession
10 - Time Is More Relevant Every Second
11 - Extinction

mp3FREE DOWNLOAD from netlabel Dusted Wax Kingdomhttp://www.23seconds.org/images/dusted%20wax%20kingdom.jpg

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 16:00

http://4.bp.blogspot.com/-fAVBIg-9ZJc/TcvtkANqoyI/AAAAAAAABuQ/jh8WlIlX54Q/s1600/%255Bcover%255D%2BAnitek%2B-%2BMind%2BExpress.jpg

http://www.myspace.com/anite123

Origine du Groupe : North America
Style : Abstract Hip Hop , Trip Hop Jazz , Turntable
Sortie : 2011

(cc)
By komár from http://komczech.blogspot.com

Trip hop/Turntablism album by Anitek. Mind Express..is like a major train ride..inside your head and heart..that is orgasmic. sublime and intoxicatingly great stuff..From triphop,jazzy,fusion-tribal, ambiental chillout,drumnbass,electronic, instrumental album.. To even groovy.soul filled..funky music..To wrap it all up nicely for you..to bask inside and lap up big time..On this fun filled. extremely entertaining high caliber.. silk and satin...humour and brilliance rolled this....

Tracklist :
1 Calling 2:41
2 Flow 2:14
3 Blueprint 3:58
4 Sarcasm 2:08
5 Light-year 3:23
6 Shortcut 1:18
7 Contact 2:34
8 One-way 3:00
9 Welcome 2:26
10 Destination 2:44
mp3NAME YOUR PRICE
Partager cet article
Repost0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 22:00

http://www.libyus.com/web/catalog/assets_c/2010/08/BKM_Jacket2-thumb-400x400-25.jpg

http://www.fivedeez.com

Origine du Groupe : North America
Style : Abstract Hip Hop
Sortie : 2009

By i dunno from http://strictlybeats.blogspot.com

I kept seeing this as a Fat Jon solo on Google and that's incorrect. Beautiful Killing Machine is actually the group name as well, but that doesn't grab the attention nearly as much. Anyways, a new batch of instrumentals from the producers in Five Deez. Sonic produced Omni and The Rain; Jon produced everything else and has a buncha instrumental releases so you can see why he might get top billing here even when he's listed as a "co-producer" while Sonic is not.

Tracklist :
1. No Regrets
2. Could You Do Without?
3. Lost Moments
4. Pieces Of Dreams
5. Live And Let Lie
6. Fate
7. Martyers
8. Exact Pace
9. In-Between Loves
10. Intelligent Design
11. Encounters
12. Decide For Self
13. Digital Promises
14. Right Is ...
15. Tomorrowo's Ambition

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 15:30

http://image.blog.livedoor.jp/urbanmedium/imgs/f/1/f1793b4d.jpg

http://www.artsthebeatdoctor.com

http://www.myspace.com/artsthebeatdoctor

Origine du Groupe : Nederlands
Style : Abstract Hip Hop , Rap Fusion , Electro Jazz
Sortie : 2007

 

Pour http://www.justlikehiphop.com

Apres un premier EP bien accueilli en 2006 le producteur Hollandais Arts the Beatdoctor se lance dans un long format à la mesure de son inspiration. Trois ans de travail passés à revisiter sa discothèque à la recherche des samples les plus à même de traduire en musique ses sentiments les plus profonds. Mélancolique à souhait les compositions de Arts sont souvent de brillantes œuvres où alternent moments de tensions et passages plus zen. Son hip-hop instrumental lui a souvent valu des comparaisons avec DJ Shadow, DJ Krush ou RJD2. Pour les quelques passages rappés le beatdoctor a fait appel à des MC’s proches de sa vision du rap comme Pete Philly, Skiggy Rapz et The Proov.

Tracklist :
01. Blending Quality (3:56)
02. The Anthem ft. Pete Philly (3:04)
03. Laughs, Drinks, Jokes, Tricks (2:57)
04. Revolve ft. Esther (5:29)
05. Crazy Times ft. Skiggy Rapz (4:15)
06. Split Personality Part I ft. Sense (5:54)
07. All Of Us ft. Pete Philly (3:44)
08. Fragments (3:54)
09. Decreasing Daylight (3:38.)
10. Transitions ft. The Proov (4:32)
11. Irreversible (3:42)
12. Remember (4:57)
13. Reprise (2:21)
14. Mellow Drama (4:32)

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 15:00

http://f.bandcamp.com/z/42/52/4252071901-1.jpg

http://semantic.promodj.ru

http://semantic.bandcamp.com/album/street-culture

Origine du Groupe : Russia
Style : Abstract Hip Hop
Sortie : 2011

Just LISTEN !!!

Tracklist :
1. roof, old graffiti, gray days 01:40
2. street culture 02:13
3. graffiti 01:52    
4. wake up at night 02:30
5. time, the streets, broken walls 01:45    
6. Past, Present, Future 02:07    
7. street 02:03

mp3FREE DOWNLOAD

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 14:00

http://2.bp.blogspot.com/-ZvUMMwuaS88/TlggsLAb42I/AAAAAAAABX0/tHTAI4i08hU/s1600/math_jazz-mental_equilibrium_cover.jpeg

http://www.lastfm.fr

Origine du Groupe : Russia
Style : Abstract Hip hop Jazz
Sortie : 2009

Tracklist :
01. Mark On History
02. Fudge
03. Burial (interlude)
04. Sleet
05. Mental Equilibrium (feat. DJ IQ)
06. Buddha
07. Noise
08. Le monde est a nous
09. Holy Wate
10. Go Fishing

Bonus:
11. L.O.S.T. – The Seed (prod. by Math Jazz)
12. Небро – Дима Ни Чего Личного (prod. by Math Jazz)
13. L.O.S.T. – Passion (prod. by Math Jazz)

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 15:00

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51TeLewfnwL.jpg

http://hugokant.com

Origine du Groupe : France
Style : Abstract Hip Hop , Downtempo , Trip Hop
Sortie : 2011

 

Par Djeh pour http://www.trip-hop.net

Véritable outsider de cet été, Hugo Kant est un artiste comme on en croise trop peu souvent. Derrière le projet, il y a l'homme, Quentin Le Roux, multi-instrumentiste, ayant déjà opéré au sein de nombreuses formations jazz, à la flûte traversière, clarinette et sampler. Fort de son expérience passée, le marseillais nous livre en 2011, un premier album solo, véritable melting pot des influences qui l'ont construit en tant qu'artiste.

I don't want to be an emperor ravira les fan de Wax Tailor ou The Herbaliser. Rythmiques implacables et cuivres entêtants, vous feront voyager aussi loin qu'ils le peuvent. Le véritable tour de force de cet album est de savoir osciller subtilement entre de nombreux genres, sans jamais mettre en péril son identité. La patte du beatmaker se ressent dans chaque compositions, tantôt jazzy sur The old tune, ou dans une veine plus hip hop cinématographique avec The chord cracker. La présence de Zé Mateo, membre du groupe Chinese Man, aux scratch sur deux morceaux, passe presque inaperçu, tant l'ensemble est cohérent, et l'écoute nous persuade que Quentin Le Roux sait tout faire. Dans son contenu l'album n'est pas à ranger du coté sombre ou joyeux de la musique. Véritable chef d'orchestre moderne, il narre avec brio l'histoire d'un disque solide et contemporain, à l'image de nos vies : toujours en équilibre entre plusieurs tendances, plusieurs humeurs.
Petit coup de coeur personnel : l'album se termine sur So why ? http://www.youtube.com/watch?v=JzoNdkjW9c4, qui est, à mon humble avis, une des compositions abstract hip-hop les plus réussies que j'ai eu l'occasion d'entendre. Mais jugez par vous même, et jetez vous avec avidité sur ce bijou de créativité.

Premier essai... Transformé pour Hugo Kant, dont on ne manquera pas à l'avenir de surveiller les sorties.

Tracklist :
1. This Old tune
2. June
3. Thou shalt not kill (Scratch By Zé Mateo - Chinese Man)
4. Ranjia (Scratch by Zé Mateo - Chinese Man)
5. Awakening
6. 5 for you and 5 for me
7. Leonids
8. No jazz
9. I don't want to be an emperor
10. The chord cracker
11. Delirium
12. Nocturne
13. So why ?

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 17:00

http://www.vervemusicgroup.com/images/local/400/875a346b-9383-479b-96c9-584179fea377.jpg

http://www.djshadow.com

http://www.myspace.com/djshadow

Origine du Groupe : North America
Style : Abstract Hip Hop , Hip Hop , Alternative
Sortie : 2011

Par reno pour http://www.ouestime.com

J’écris rarement des billets « sensibles », sur ce blog. Certains sont parfois assez acerbes, quand le groupe ou l’artiste passe à côté de son sujet, à l’image du dernier album de The Horrors par exemple. Mais certaines fois, comme c’est le cas ici, le cas est plus complexe car l’artiste – DJ Shadow – est on ne peut plus respecté, adulé par un bon nombre d’entre vous, mais dénigré par d’autres, à juste titre, ou non.

En sortant son chef d’œuvre « Entroducing », DJ Shadow a immédiatement enfilé la casquette de demi-dieu de la musique contemporaine, premier à avoir produit un album entièrement à base de samples, initiateur du courant « abstract hip-hop », etc., etc. L’engouement général pour le producteur était donc largement mérité. Le second « The Private Press », passé à la moulinette, engageait le premier changement du DJ vers une radicalisation de son style. Le tempo est donné, DJ Shadow ne veut plus se cantonner à ce qui l’a rendu célèbre, mais plutôt approfondir un style, ce qui passe évidemment par une diversification musicale, une ouverture d’esprit que tous ses fans de la première heure n’ont pas forcément saisi. C’est ce qui lui a valu ces critiques (principalement négative) à la sortie du (il est vrai) décevant « The Outsider ».

Le mieux dans l’histoire, c’est que Joshua Davis s’en fout. Royalement. Pour lui, on avance uniquement en osant, en créant, et en défrichant des terrains inconnus. Je me pose donc cette putain de question : la critique d’un album doit-elle être strictement subjective ou au contraire fondée sur un ensemble d’éléments qui permettent de comprendre le contexte ou la valeur de l’artiste notamment ?

Chacun y trouvera sa solution. En ce qui nous concerne, DJ Shadow balançait l’EP « I Gotta Rokk » récemment, en préambule à ce futur album qui s’annonce encore… différent. Là encore, les cœurs se brisent et les critiques fusent. J’ai d’ailleurs été assez déçu du conformisme de la toile et certains blogs qui n’ont décelé aucune étincelle dans cet EP qui, s’il n’atteint pas des sommets, reste d’une qualité supérieure. Et ce, malgré l’influence pitchforkienne pourtant positive. Je n’ai pas forcément sauté au plafond en écoutant des titres comme « I Gotta Rokk » ou « I’ve Been Trying », mais cela m’a tout de même semblé de bon augure pour la suite des évènements. Pourtant au-delà de la musique, le producteur revient à ses premières amours de postes assez longues (6’29 pour « I Gotta Rock », 7’38 pour « Def Surrounds Us ») ; morceaux dans lesquels les influences varient, du rock assez hard à une sorte d’électro-glitch pimpée dans une ambiance générale un peu psyché.

J’aime donc cette légèreté dont fait preuve Shadow, cette douce naïveté, la tête baissé sur ses machines, et cette force qui lui permet de suivre le chemin qu’il souhaite. Je souhaite juste qu’on lui laisse sa chance. Malheureusement, ce sera certainement la dernière pour beaucoup. Ou la première pour d’autres.

 


Tracklist :
01. Back To Front (Circular Logic) (2:05)
02. Border Crossing (3:36)
03. Stay The Course (3:36)
04. I’ve Been Trying (3:13)
05. Sad And Lonely (3:10)
06. Warning Call (3:35)
07. Tedium (2:27)
08. Enemy Lines (5:23)
09. Going Nowhere (0:28)
10. Redeemed (4:26)
11. Run For Your Life (3:25)
12. Give Me Back The Nights (3:55)
13. I Gotta Rokk (6:29)
14. Scale It Back (4:17)
15. Circular Logic (Front To Back) (4:55)
16. (Not So) Sad And Lonely (4:30)
17. Come On Riding (Through The Cosmos) (4:48)
18. Def Surrounds Us (7:38)
19. Let’s Get It (Bass, Bass, Bass) (3:42)

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 12:00

http://a1.l3-images.myspacecdn.com/images02/114/e0776817514841ad94e4fcc1b967fa98/l.jpg

http://www.kunststoffbreakz.de

http://www.myspace.com/cuthead

Origine du Groupe : Germany
Style : Abstract Hip Hop , Abstract Electro
Sortie : 2010

Par Hugo pour http://cestentendu.blogspot.com

Quand on est une nigériane ayant connu une enfance des plus difficiles et qu'une première grossesse nous a fait frôler la mort de près, il est évident que l'on cherche par tous les moyens à s'évader. La musique comme tout autre art est ce qu'il y a de mieux, alors quand elle nous permet de nous en sortir et même de réussir, on sait qu'on a trouvé là une belle raison de vivre. Après un joli succès amené par le single "Down on my Knees" et ses deux premiers albums, Joy Olasumibo Ogunmakin, alias AYO nous revient avec son troisième album moins haut en couleurs (au vu de la pochette), mais aussi plus significatif, personnel, profondément ancré dans la vie et ses beautés. C'est qu'AYO est une vraie optimiste, et arrive à voir en la naissance de sa fille un nouveau cadeau. Elle l'a nommée Billie-Eve, un jeu de mots avec le mot "believe". Et c'est sous le signe de cette toute petite qu'est placé l'album, autant que sous celui de ce mot porteur d'espoir.

Billie-Eve contient comme les deux disques précédents, un bon petit paquet de chansons et cette fois pas forcément courtes. AYO le décrit comme plus "direct", "rêche", mais ce n'est en vérité qu'une question de son, ici nettement plus rock qu'auparavant. La chanteuse n'y joue cette fois pas beaucoup de guitare acoustique, ce qui laisse plus de place à l'électrique. Il y a toutefois toujours les influences reggae, soul, à l'image du premier titre qui mélange un peu tous ces styles... et dure sept minutes. Que ceux dont l'intérêt aura été réveillé par ce détail (ce qu'on ne peut pas dire du public des masses, plus enclin aux chansons courtes) se calment toutefois, Billie-Eve n'est pas un concept-album, encore moins un album de rock progressif. Ce titre est simplement plus long car il prend le temps d'installer une ambiance, et se trouve encore transcendé par un crescendo placé en deuxième partie. Mais c'est le seul ainsi, car si l'album est dense et plus travaillé, la moyenne des chansons reste de l'ordre de l'abordable. AYO le considère toutefois comme sa plus grande fierté discographique.

La chanteuse mène donc avec parcimonie le train d'un rock-reggae teinté de soul, pas si éloigné de ce que pouvait nous offrir The Police avant Synchronicity, avec bien sûr une réalisation des plus actuelles. "I'm Gonna Dance" en est sans doute le plus bel exemple, en plus d'être le premier single du disque. AYO, chantant la beauté féminine, y est impériale et le groupe suit parfaitement. Les textes eux aussi sont très travaillés et feront le bonheur des anglophones, autant "Real Love" qui parle du bonheur familial que le poignant "Julia" qui raconte l'histoire d'une fille atteinte d'un cancer incurable. Les refrains peuvent paraître simplistes mais restent très personnels et appréciables de par le message qu'ils véhiculent.

Les chansons sont toutes réellement intéressantes, pratiquant occasionnellement un mélange d'influence, les séparant ou les couplant (reggae-soul sur "It's Too Late" ou "Real Love", funk et soul sur "My Man", rock-soul avec guitare jazzy sur "Julia"), explorant des ambiances inédites et prenantes (les superbes "Before", "Believe", "Black Spoon"), des terrains soul-folk on ne peut plus agréables ("Who Are they ?", "Flowers", "It Hurts"), légèrement plus pop ("I Can't"), faisant un crochet par le gospel ("We've Got to") et tout ça à base de guitares, basse et batterie, voire piano. Ce dernier prend tout son sens sur des morceaux comme "How Many People", "It's Too Late" ou "Believe", et permet d'aérer un peu l'orchestration. Une équipe ressérrée, détail qui fait sans doute mieux ressortir la beauté de la réalisation, ainsi qu'une certaine pureté si l'on excepte la nervosité de la guitare électrique. On termine en force et allégresse avec cet hymne à la bonne humeur qu'est "I Want you Back", bien évidemment reprise (et très fidèlement) aux Jackson 5. AYO y fait plus part de ses possibilités vocales que sur d'autres titres de l'album et la chanson n'est pas transposée. On ne pouvait espérer fin plus judicieuse et meilleure.

Le disque peut donner l'impression d'être long, il ne fait en réalité qu'une heure et c'est surtout dû à l'aspect posé de la plupart des chansons, contrairement à "I'm Gonna Dance" et "I Want you Back", qui sont des extraits-singles trompeurs parce qu'ils ne reflètent qu'une infime partie de ce qui nous est proposé. Billie-Eve reste un album particulièrement recommandable, tout à fait égal sur la longueur avec des points culminants placés au début, à la fin, et disséminés ça et là au milieu. AYO a bien raison d'en être fière.


Tracklist :
01. Cuthead – Intro (2:02)
02. Cuthead – Painquilizer (5:05)
03. Cuthead – 3 Chinesen Mitm Kontrabass (4:17)
04. Cuthead – Rocks My Soul (5:24)
05. Cuthead – City Slicker (3:39)
06. Cuthead – The Poncho (3:36)
07. Cuthead – Lost Weekend (2:49)
08. Cuthead – Vibra Skit (0:45)
09. Cuthead – No Logic + Skit (4:35)
10. Cuthead Feat. Elektrohan – Karma Vision (4:25)
11. Cuthead – Low Water (4:24)
12. Cuthead – All Night Long (4:50)
13. Cuthead Feat. Fatima (12) – Control (4:47)
14. Isley Brothers – Cantagious (Cuthead Rmx) (2:53)
15. Cuthead – Bleach Dub (4:48)
16. Cuthead – Kingston Loudness War Champion 2009 (4:09)
17. Cuthead – Iron Lung (4:53)
18. Cuthead – Skit (1:08)
19. Cuthead – Down To Molecules (2:17)
20. Michael Jackson – Can’t Help It (Cuthead’s Wonky Jackson Tribute Rmx) (3:47)
21. Cuthead – Walk Of A Dead Men (4:05)
22. Cuthead – Dallisan (2:21)
23. Cuthead – Schwerenoeter (3:45)

 

Click here for FREE DOWNLOAD

mp3

DOWNLOAD1.gif

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 14:00

http://www.digitalpit.net/releases/FRZ014-mobster-mon-sommeil.jpg

http://www.myspace.com/laboitedepandor

http://www.digitalpit.net

Origine du Groupe : France
Style : Abstract Hip Hop
Sortie : 2011

Par Djeh  pour http://www.trip-hop.net

Que je suis content ! Voilà 3 ans que j'espérais la sortie du second opus de Mobster , et forcé de constater que ce Mon sommeil valait la peine qu'on l'attende.

Égal a lui même, le beatmaker assène dès son introduction, son univers abstract downtempo, au caractère bien particulier. Les nappes coulent, les guitares résonnent furtivement, et les samples en tout genre s'entremêlent, pour donner vie à une musique emplie d'émotions et de sensibilité. Car le terme parfait pour qualifier ce disque serait "la force tranquille". Épurant sa production d'arrangements infinis, Mobster à su concentrer l'essentiel de sa musicalité, pour en faire ressortir les meilleurs aspects. Un hymne à la léthargie, qui fera succomber bon nombre d'amateurs de downtempo instrumental.
A la croisée des chemin, entre le minimalisme de DJ Krush, et les harmonies de DJ Cam, Mon sommeil s'impose comme une véritable pierre angulaire du genre. Il n'y a qu'a écouter Earthbreaker, ou encore Et l'air, et la mer pour se rendre compte avec quelle aisance le producteur, crée une ambiance riche à chaque composition.

Enfin finissons avec une bonne nouvelle, cet album est entièrement gratuit, et disponible sur le label Digital Pit. Si vous ne vous êtes pas déjà jeté dessus, il serait peut être temps de le faire.... (lien ci dessous)

Définitivement mon album du mois (et un sérieux prétendant à la sélection 2011) !
 
Tracklist :
01.Moon reflexions (introduction) (1:58)
02.Deep forest (4:36)
03.Le matin (3:13)
04.Earthbreaker (3:31)
05.Ante & post meridiem beats (3:41)
06.Your eyes through puddles (interlude) (1:36)
07.Our song (4:06)
08.Et l'air et la mer (3:21)
09.End of machine age (3:05)
10.Mon sommeil (3:05)
11.Ondée urbaine (featuring Screenatorium) (3:10)
12.Hive (3:23)
13.Lullaby (1:52)

mp3FREE DOWNLOAD FROM NETLABEL http://www.digitalpit.net

Partager cet article
Repost0