Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 13:30

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51SN8XCQ72L._SL500_AA300_.jpg

Note :

http://en.wikipedia.org/wiki/Willie_Bobo

http://fr.wikipedia.org/wiki/Willie_Bobo

Origine du Groupe : North America

Style : Latin Jazz World , Salsa , Funk , Percussion

Sortie :1963

Tracklist :
1.Bobo! Do That Thing
2.Diferente
3.Be's That Way
4.Un Solo Favor
5.Azulito
6.Grab Your Hat
7.Chickadee
8.Guajira
9.Rigor Mortis
10.Latin Interlude
11.A La Bobita
12.Ritmo Tymbale

00000000000000DOWNLOAD

Willie Bobo était un des percussionnistes latins les plus grands de son temps, un chanteur invétéré qui s'appuyait sur congas et timbales, un fantaisiste extravagant sur scène et un chanteur attirant. Il a été une forte influence pour le R&B, la pop et le monde plus orthodoxe du jazz, et a déclaré que sa chanson préférée était "Dindi" d'Antonio Carlos Jobim.

Il grandit dans le quartier espagnol de Harlem et commença à jouer du bongoes juste avant de jouer avec Pérez Prado un an plus tard, d'étudier avec Mongo Santamaría puis de servir de traducteur. A l'age de 19 ans il rejoint Tito Puente pour 4 ans. Mary Lou Williams donna à Correa son surnom de Bobo lorsqu'ils enregistrèrent leur album dans les années 50.

Après avoir travaillé avec Cal Tjader, Herbie Mann et Santamaría – avec qui il enregistra le classique latino « Afro-Blue » - , Bobo continua son premier album en tant que leader en 1963, avec Clark Ferry et Joe Farell aux accompagnements. En enregistrant pour Verve au milieu des années 60, Bobo réalisa les meilleurs ventes pour un soliste avec les albums qui ont atteint des sommets avec des morceaux pop de l'époque mélangés à des rythmes latins, comme "Spanish Grease" et "Fried neck bones and some home fries."

Ensuite, Bobo joua dans d'innombrable Jam sessions à New York, enregistrant des titres avec des artistes comme Miles Davis, Cannonball Adderley, Herbie Hancock, Wes Montgomery, Chico Hamilton et Sonny Stitt. En 1969, il déménage pour Los Angeles où il dirige des combos de jazz et des combos de latin jazz.

Il fit une apparition dans la première série de Bill Cosby (1969-71) et dans des émissions de variété en 1976. En même temps il enregistra des solos pour Sussex, Blue Note et Columbia. L'une des dernières apparitions de Bobo, seulement 3 mois avant son décès suite à un cancer, était en 1983 pour le Jazz Playboy Festival, où on le retrouva à côté de Santamariá, ce qui n'était pas arrivé depuis 15 ans.
Discographie

    * Sabroso! (Fantasy, 1961)
    * Do That Thing/Guajira (Tico, 1963)
    * Bobo's Beat (Roulette, 1964)
    * Let's Go Bobo! (Roulette, 1964)
    * Spanish Grease (Verve, 1965)
    * Uno, Dos, Tres 1.2.3 (Verve, 1966)
    * Feelin' So Good (Verve, 1967)
    * Juicy (Verve, 1967)
    * Bobo Motion (Verve, 1967)
    * Spanish Blues Band (Verve, 1967)
    * A New Dimension (Verve, 1968)
    * Evil Ways (Verve, 1968)
    * Do What You Want To Do, Tomorrow Is Here (Sussex, 1971)
    * Tomorrow Is Here (Blue Note, 1977)
    * Hell Of An Act To Follow (Columbia, 1978)
    * Bobo (Columbia, 1979)
    * Lost & Found (Concord Picante, 2006)
Partager cet article
Repost0

commentaires