Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 12:00

http://2.bp.blogspot.com/-AwEXx5nr2dc/T5VhkzP9KqI/AAAAAAAADrw/RE2p_9zBKe4/s1600/num%C3%A9risation0017.jpg

http://www.sandrankake.com
https://www.myspace.com/sandrankake


Origine du Groupe : Cameroun , France
Style : Alternative , Soul
Sortie : 2012

icon streaming

 

00000000000000DOWNLOAD

 

 

 

 

By Saab  pour http://withmusicinmymind.blogspot.fr


Au-delà de toutes catégorisation musicale, Sandra Nkaké est une Reine, sa présence charismatique, sa voix de velours d'une puissance redoutable, sa spontanéité, son franc-parler sont quelques-unes de ses nombreuses qualités. Elle avait époustouflé tout le monde au travers de Mansaadi (2008). Ses multiples influences francophones, anglophones ou camerounaises cohabitaient de façon incroyablement harmonieuse sur ce premier Lp détonnant et étonnant à tous points de vue. Elle émerveille, elle fait grincer des dents, c'est le tribu des grands artistes. En attendant, cette artiste à multiples facettes fait du théâtre, écrit sans relâche et s'avère une véritable performeuse sur scène, etc. La liste n'étant pas exhaustive, l'avenir de Sandra Nkaké semble plus radieux que jamais malgré le fait qu'elle doit batailler tous les jours pour vivre de son art, garder son indépendance artistique, ne pas céder aux sirènes du formatage et une fois de plus, on peut affirmer que c'est le tribu des plus grands.

L'univers protéiforme de Sandra Nkaké s'avère d'une richesse étourdissante, elle semble tout maîtrisé et a créé la surprise en reprenant Candy Says des Velvet Underground il y a quelques mois peu avant la sortie de son second opus Nothing For Granted en mars 2012. Et même si cette reprise ne figure par sur le nouveau disque, il reste une avant-goût des plus appréciables. Non, Sandra Nkaké ne fait pas que de la soul, non, à l'image de sa consoeur d'Outre Atlantique Janelle Monae, sa culture musicale ne possède ni limites, ni frontières, ni tabous : elle passe de la soul au rock au jazz en papillonnant avec le jazz, le reggae, le funk et la pop en un battement de cil. Encore plus intéressant que les styles musicaux qu'elle emprunte comme des costumes, l'intérêt de ce nouvel opus réside dans l'acuité de son écriture, la magnificence de cette voix fantastique, dans sa façon d'occuper l'espace en tant qu'artiste habitée et passionnée. D'ailleurs, si l'on compare le caractère entier de la française à la frilosité des reines de la soul américaine (les dernières oeuvres de Jill Scott, Mary J. Blige, etc.), Sandra Nkaké remporte haut la main la mise : son authenticité et sa créativité font la différence et la rende unique et si précieuse.

Ce sont de l'individu et de sa liberté qui font battre le coeur de Nothing For Granted, faire abstraction des préjugés, preuve de tolérance et d'humanité, suivre sa voie et surmonter les obstacles sont une fois de plus des sujets essentiels qui tiennent à coeur à la musicienne et elle utilise des personnages atypiques (enfants, junkies etc.) pour faire passer le message d'une façon surréaliste et débridée. L'opus cette fois-ci chanté exclusivement en anglais se partage entre morceaux doux amers et de véritables bombes énergiques, agressives, interpellantes. Cependant, même quand elle nous caresse avec sa voix soyeusement rauque, on se prend toujours une claque : que ce soit sur le défaitiste Always Stay The Same ou sur l'instrumentation rêveuse de Same Reality, Sandra Nkaké possède une force narratrice d'une intensité telle que l'on s'y croirait. Le morceau pop / hip hop Like A Buffalo, premier single de l'opus, est totalement addictif que cela soit dans sa rythmique dansante, son refrain entêtant ou dans le rôle de composition de Sandra Nkaké.

La ballade tarantinesquement bluesy Show Me Heaven n'est pas sans procurer quelques frissons grâce à sa chaleur nocturne mais l'album retrouve vite une tournure plus aiguisée sur les sonorités urbaines et vintage de Toc Toc Toc. L'artiste ensuite se pare des habits d'une petite fille qui espionne les conversations des adultes avec malice avant de reprendre du poil de la bête sur le superbement funky et engagé Mankind. Le titre éponyme Nothing For Granted, de la même façon que Show Me Heaven, cajole et enrôle l'auditeur au son de la smooky voice de Sandra Nkaké. Loin d'être une fan de reggae, je ne peux que m'incliner devant Rock It Better qui lorgne vers le côté roots et dubstep, genre glorifié par le grand Bim Sherman. You'd Better Dance met un coup de pied dans la fourmilière sur des sonorités soul/rock et nous entraîne dans un western spaghetti entrant en collision avec un film de blaxploitation sur l'agité Skeletone avant de clôre sur le spirituel et sublime morceau qu'est No More Trouble.

Un second opus plus que réussi pour cette soulwoman qui ne connaît aucune frontière artistique qu'elle n'est capable de repousser. Un must have absolu de 2012, une gifle pour la plupart des artistes féminines qui se prétendent soul mais qui font en réalité de la variété.


Sandra Nkake - vocals, clavinet (12)
Jî Drû - flute, clavinet, percussion
Matthieu Ouaki - guitar
Antoine Berjeaut - trumpet, bugle
Christophe Minck - bass
Julien Tekeyan - drums, shaker


Tracklist :
01. Always the Same
02. Same Reality
03. Like a Buffalo
04. Show Me the Way
05. Toc Toc Toc
06. Conversation)
07. Mankind
08. Nothing for Granted
09. Rock it Better
10. You'd Better Dance
11. Skeletone
12. No More Trouble
13. Unlucky Joe (bonustrack)
14. Candy Says (bonustrack)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DJ DemonAngel - dans Alternative
commenter cet article

commentaires

Search