Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 13:30

http://www.netweed.com/prohiphop/graf/lookdaggerssufferinstyle.jpg

Note : ++

http://www.upabove.com

http://www.myspace.com/lookdaggers

Origine du Groupe : North America

Style : Rap Fusion , Hip Hop

Sortie : 2008

Tracklist :

01. Introlude
02. That Look
03. Call U Later
04. Before You Say No
05. Youth Is Getting Restless (feat. Phileano)
06. Valiant (feat. Existereo)
07. Know Turning Back
08. Beautiful Freak
09. Shades Of Orange
10. You're Not Talking To Me
11. New Wave Spazout
12. Falcon Gentle
13. Final Toos
14. Now A Word From Our Sponsor

00000000000000DOWNLOAD

Autant jouer cartes sur table d'entrée : jeter un œil à la foisonnante discographie de Alex Ocana est synonyme pour beaucoup du manque récurrent d'un petit quelque chose pour atteindre le palier supérieur. Le dernier geste est le plus compliqué à accomplir mais il est celui qui fait rentrer le travail d'ensemble dans l'excellence d'une tâche accomplie avec maîtrise. Pour 2Mex, c'est avant tout un léger raté chronique qui égratigne significativement chacun de ses albums à tel point qu'aucun ne puisse être, à ce jour, considéré comme un sans-faute de bout en bout. Aucun avant ce long jeu des Look Daggers. Douze pistes qui viennent sanctionner près d'un an d'attente entre la mise en bouche que constitua "The Patience EP" et la sortie à proprement parler de ce "Suffer In Style".

Il faut dire que, dans l'intervalle, la curiosité des auditeurs avait été plus que stimulée. Les plus impatients étaient même agacés d'avoir à attendre si longtemps pour voir 2Mex et Isaiah Ikey Owens œuvrer dans les grandes lignes, sur la longue durée. Poussés, même, jusqu'à la frustration par un Up Above Records qui nageait alors en eaux troubles et promettait avant tout de priver l'album d'un écrin physique dans un premier temps. Un geste qui aurait pu s'avérer proprement scandaleux au regard de la qualité de l'ensemble. Dix ans que 2Mex s'essaie à de multiples formules : en duo, en collectif, en solo, pour des résultats allant du très bon au très anecdotique. Longtemps, il a été question de réfléchir à ce qu'il manquait à ce rappeur au talent véritablement indiscutable ; tant sur disque que sur scène.

La force de "Suffer In Style", c'est d'abord d'apporter une réponse nette à ces interrogations : il manquait ce qui fait vraiment le personnage de 2Mex, une partie de ses premières amours d'adolescent qui ne se reflétaient que trop peu dans sa musique. Amateur averti de rock indé à la sauce 90's, grand fan de The Cure, Talking Heads et consorts, il paraissait inévitable que 2Mex essaie d'incorporer ces influences dans sa musique. Ici et là, un saupoudrage plus ou moins attentif ouvrait de nouveaux chemins pour le chicano, sans que ceux-ci ne s'affichent véritablement comme une alternative crédible et exploitable sur la durée.

Mais lorsque 2Mex se trouve rejoint par un musicien de la qualité de Ikey Owens, la donne est d'emblée changée. A la baguette, le clavier de The Mars Volta. Il est l'artisan de cet album, celui qui a sûrement le mieux saisi ce qu'avait à dire 2Mex et le meilleur moyen pour le rappeur de le faire. En résulte un album qui pioche dans un espace musical que l'on rechigne à aborder. Ce mélange rock/rap qui a souvent fait la part belle aux déjections musicales sans grand intérêt et ne s'est jamais véritablement établi comme un genre dit "sérieux" auquel il conviendrait de prêter attention. Mais "Suffer In Style" offre un mélange proprement inédit où les riffs débridés, les puissantes nappes de synthés, la batterie et les percussions empruntent des passages où le flow de 2Mex peut s'engouffrer avec toute la vigueur qu'on lui connaît. Et ce sans l'apport d'aucun sampler ou séquenceur sur l'ensemble du travail du groupe. Une première dans la discographie de 2Mex.

Preuve de cette évolution, les Look Daggers se sont empressés de reprendre quelques anciens morceaux d'Alex Ocana pour les insérer dans un environnement plus à même de s'adapter à l'ambition affichée. En témoigne le tout bonnement excellent 'Falcon Gentle', au rythme funky entraînant où la basse entretient ce duel permanent avec une bardée de notes au clavier. Au milieu de l'affrontement, 2Mex bouffe le micro et l'antipop pour délivrer un des moments forts de l'album ; le tout de finir dans un déballage instrumental de haut vol : "Tonight's my songs are what I'm sending you". Dans un genre tout à fait opposé, 2Mex confesse à tous son penchant pour les Californiens Eels via cette reprise étonnante et touchante de 'Beautiful Freak'. A mille lieux de l'ambiance globale de l'album, un espace de confession au milieu d'une tempête lyricale où 2Mex laisse vraiment parler sa voix intérieur et laisse sortir tout ce qu'on ne pouvait jusque là que soupçonner en lui.

Alex Ocana l'avoue lui-même : la présence de ce groupe de musiciens lui a permis de s'ouvrir complètement et de se découvrir finalement très à l'aise aux côtés des instrumentistes. Ikey et 2Mex ont ainsi débauché une douzaine de proches pour participer aux divers enregistrements. Deux bassistes, quatre batteurs, cinq guitaristes et un percussionniste, rien que ça. Sans compter les multiples voix additionnelles pour venir doubler les refrains et autres "backs" vocaux et la présence d'un Existereo évidemment comme un poisson dans l'eau dans cet univers qui semblait aussi taillé pour son look de punk sur le retour et son flow explosif. A tel point qu'il vole presque la vedette au rappeur hôte et déchire 'Valiant' comme à chacune de ses apparitions. Les instruments deviennent alors tout petit, en fond de scène, pour laisser les deux protagonistes en découdre au micro.

"Suffer In Style" est pourtant un assemblage ingénieux de passages instrumentaux accrocheurs et d'apparitions lyricales savamment dosées. Personne n'oublie combien 2Mex pouvait, par le passé, s'avérer parfois un peu trop prolifique en terme de rimes, transformant ses LP's en des objets exigeant parfois un certain effort pour en faire le tour d'une traite. Sous l'apparat des Look Daggers, 2Mex joue avec cette musique qui offre une latitude intéressante à ses délires vocaux et à cette énergie reconnaissable entre mille. Lorsque sa voix trafiquée passe du susurrement au hurlement débridé sur 'Know Turning Back', on comprend vite qu'on est ici en présence d'un rappeur à l'aise comme il ne l'a jamais été.

A dire vrai, on ne peut trouver sur cet album un faux pas ou une sensation de trop plein qui viendrait ternir une fois encore le bilan. Les dispositions du collectif tout entier se présentaient aux prémices du projet comme un volcan endormi qui ne demandait qu'à exploser avec rage. Ikey Owens s'est avéré capable de mettre à profit son expérience et son talent pour imaginer cette musique et la modeler à l'image de ce groupe rassemblé le long de l'aventure. 'Shades Of Orange' en guise de symbole de l'évidente supériorité des Look Daggers sur (quasiment) tout ce qu'à produit 2Mex jusqu'ici. Tout y est : le flow et la voix caractéristique de 2Mex ; les délires d'une composition riche, entraînante et surprenante ; le savoir-faire des musiciens pour les exécuter avec maestria. Que dire de plus lorsque plus de huit minutes d'un morceau semblent passer comme un interlude, à la vitesse du son?

Lorsqu'en mai 2007 la première moitié de l'album est enregistrée et nommée "The Patience EP", les quelques auditeurs curieux ont tôt fait de sentir le potentiel prometteur des Look Daggers, capables de proposer des pièces de la force d'un 'Before You Say No'. La souffrance que 2Mex véhicule dans ses textes, celle que l'intitulé de l'album invoque au côté d'une classe exigée, ressemble trait pour trait à celle qu'a générée l'attente de cet album : un mal plus proche d'un tourment jouissif une fois évacué que d'un espoir une nouvelle fois trompé.

"Suffer In Style" est sans conteste ce qui est arrivé de mieux à 2Mex dans sa carrière. Outre le travail accompli au côté d'un musicien au talent intarissable, outre la nouveauté que suscite cet apport d'un groupe de musiciens pour composer chacune des pulsations éminemment funky de l'album, l'aventure Look Daggers a permis à 2Mex de se révéler sous un jour nouveau. A la manière d'un Busdriver et de son "RoadkillOvercoat", il a trouvé la formule qui lui correspondait le mieux. Peut-être avec plus de caractère, même, car "Suffer In Style" s'impose comme l'un des tout meilleurs LP's sortis du sérail de cet underground californien que l'on juge souvent incapable de générer des disques dignes de s'inscrire comme des étapes incontournables.

Il y a presque une décennie, 2Mex posait les premiers jalons de son cheminement musical aux côtés de Mum's The Word sous l'alias The Mind Clouders. Le très bon "Fake It Until You Make It" était alors le premier véritable espace d'expression du rappeur chicano. En 2009, les Look Daggers ont révélé une nouvelle zone à reconnaître et avec laquelle il apparaît indispensable de se familiariser. Gageons que 2Mex n'en restera sûrement pas là dans sa collaboration avec un ensemble live.

Si l'on ne peut aujourd'hui être certain que "Suffer In Style" aura un impact déterminant sur ce qui est amené à sortir des sous-sols californiens par la suite, on ne peut douter que l'album aura eu un impact majeur sur la carrière de 2Mex en transformant totalement ses aspirations musicales et ce sur quoi il est amené à travailler à l'avenir. Pour le plus grand plaisir de ceux qui attendaient ça depuis des années.

Par Newton

permalink

Partager cet article
Repost0

commentaires