Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 11:00

http://www.rap-n-blues.com/wp-content/uploads/2011/01/Album-Stream-Charles-Bradley-No-Time-For-Dreaming-Tracklist-Cover.jpg

http://www.myspace.com/charlesbradleymusic

Origine du Groupe : North America
Style : Soul , Funk
Sortie : 2011

Par Julien Renou pour http://www.wegofunk.com

Longtemps entre-aperçu, trop longtemps espéré, Dunham sort enfin le premier album de Charles Bradley.

Le label du guitariste des Dap-Kings, Tom Brenneck, nous avait distillé depuis deux ans quelques titres, juste de quoi nous faire saliver.
Découvert par Gabe Roth (un des fondateurs de Daptone Records) après un show à Big Apple, c'est sous l’égide du label New Yorkais que Charles Bradley commence par chanter de la bonne vieille funk avec les Sugarman 3 et les Bullets. Mais c’est avec Tommy « TNT » Breneck que son répertoire s’oriente vers la soul et l’album prend forme au bout de deux ans, rassemblant ses premiers singles et quelques titres rodés en live.

La première écoute suffit pour savoir à quoi on a affaire, une soul profonde accompagnée parfaitement par le Menahan Street Band. Et ne vous fiez pas à cette mine réjouie qu'il arbore sur la pochette,Charles Bradley est triste et veut nous le faire savoir avec No Time For Dreaming. Ce premier opus débute avec le titre This World (Is Going Up in Flames), pour finir avec Heataches and Pain, confirmant tout au long de l’album l’immense talent de Charles Bradley. Ce dernier titre raconte l’histoire du meurtre de son frère et à l’entendre on se dit sans nul doute que si la tristesse devait parler, elle passerait à coup sûr par ce type là. Enfin comme tout bon disque de soul, il n’oublie pas quelques « love songs » où Charles ne chante pas l’amour, il le crie (Lovin You). Ajoutez à tout ça un ou deux titres qui renouent un peu avec la soul engagée d’un Curtis Mayfield, avec les morceaux les No Time For Dreaming et Why Is it so Hard, vous aurez alors un des meilleurs albums soul du troisième millénaire. Les arrangements de Tom Breneck servent parfaitement d’écrin à la voix brute et profonde de Charles Bradley et le son s'inscrit dans la pure tradition Daptone.

La légende raconte que c ‘est en allant voir un concert de James Brown à l’Appolo en 62 que lui est venue l’idée de chanter.... même là-haut le Godfather continue de nous procurer bien du plaisir.


Tracklist :
01. The World (Is Going up in Flames)
02. The Telephone Song
03. Golden Rule
04. I Believe in Your Love
05. Trouble in the Land
06. Lovin’ You, Baby
07. No Time for Dreaming
08. How Long
09. In You (I Found a Love)
10. Why is it so Hard?
11. Since Our Last Goodbye
12. Heartaches and Pain

mp3

Partager cet article
Repost0

commentaires