Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 11:00

http://inyourspeakers.com/files/imagecache/single_review/large/AlelaDiane_WildDivine.jpg

http://aleladiane.com

http://www.myspace.com/alelamusic

Origine du Groupe : North America
Style : Folk
Sortie : 2011

Par Impossible Soul pour http://impossiblesouls.blogspot.com

Vous connaissez Alela ? Tant mieux, car Alela Diane & Wild Divine, son troisième effort, ne nous apprend rien sur la belle Californienne. "It's hard to help yourself when you don't know where to begin", explique-t-elle sur l'ouverture de l'album. En tout cas, Alela sait où elle va : exactement là où elle en était restée sur son précédent opus. Du surplace ?

Presque. Pas loin.

La voix perchée, saillante et vernie, est reconnaissable entre mille. L'interprète porte son
organe de façon élégiaque et humble, très roots, donnant aux morceaux toute leur consistance. Peu d'entre elles peuvent se targuer de l'utiliser de manière si sobre et voluptueuse. Mais cela pêche quelque peu du côté des arrangements. L'omnipotente guitare sèche ne parvient pas à élever le talent de Diane, et a tendance à ternir les morceaux. Notons toutefois la présence d'une guitare électrique et d'un accordéon timide mais étincelant du plus bel effet sur Long Way Down. Alela soigne son introduction et sa conclusion, comme sur The Pirate's Gospel, mais rien n'y fait : on s'ennuie ferme. Alela Diane & Wild Divine peut se résumer ainsi : cohérent, plaisant, mais chiant à la longue. Ecouter Alela, c'est comme rendre visite à sa grand mère maternelle pas vue depuis longtemps : un plaisir éternel dont on espère qu'il cesse, rapidement. Allez là, on y va.


Tracklist :
01. To Begin
02. Elijah
03. Long Way Down
04. Suzanne
05. The Wind
06. Of Many Colors
07. Desire
08. Heartless Highway
09. White Horse
10. Rising Greatness

mp3

Partager cet article
Repost0

commentaires