Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 16:02


Sepultura - Ostia


Un nouveau disque de Sepultura est toujours un petit tremblement de terre. Après nous avoir gratifié d’un live de fort bonne qualité, la bande à Igor Cavalera est de retour avec un nouvel opus sobrement appelé Dante XXI. Est il meilleur que le dernier opus de son Frère? Sepultura va-t-il renouer avec son passé qui lui valu d’être considérer comme le seul rival Slayer ? Pourquoi tant de questions, écoutons juste cet album et prenons du plaisir c’est largement suffisant, non ?

Le problème majeur c’est de pouvoir rester objectif face à la nouvelle production d’un mythe telle que Sepultura. On en voudrait toujours plus ce qui a tendance à gâché un bon album. C’est ce qui pourrait ce passer ici car l’album est clairement à deux vitesses. Deux vitesses car si mon écoute s’était arrêtée au bout de 6 morceaux, j’aurais eu tendance à dire que ce disque était moyen. C’est propre ça ressemble a du Sepultura moyen : en gros une déception !!!! Hormis une intro à la batterie très sympa on s’ennuie gravement. Il faut donc attendre la deuxième « Intro » (elles sont 4 au totale) pour commencer a se régaler. On a vraiment l’impression que ces premiers titres n’étaient qu’un échauffement. Cette deuxième intro allie avec finesse, le violoncelle et le métal léché des brésiliens. On dirait une association Apocalyptica/Sepultura. Le violon est agressif et les gros riffs sont recherchés (enfin). Le morceau qui suit, « Otia », continue sur la même lancé que son intro et c’est probablement le meilleur de l’album. « Crown and miter » est également introduit par le même genre d’intro sauf que là c’est 15 secondes de violoncelle intense, du bonheur.
Pour les gens qui se posent la questions des solos de gratte, pas de problème. Ils ne sont pas systématiques mais de qualités. Déstructurés ils sont parfait pour les titres où ils sont présents : excellent !!!!!
C’est vrai que la césure est très net passant d’une sorte de néo-métal bof bof à un métal fouillé et recherché.
La production est de qualité comme d’habitude et ne décevra pas les fans du groupe.

Moins agressif que le dernier Soulfly, il n’en reste pas moins riche et intéressant. Après c’est une question de crèmerie, à vous de choisir votre camp Igor ou Max ou les deux ce qui serait le plus juste car ces deux albums méritent d’être dans votre collection !!!!!!!!!!!
permalink

Note :
Partager cet article
Repost0

commentaires