Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 17:04
http://tushungpeng.free.fr/
http://www.myspace.com/tushungpeng



Chronique écrite par Nicolas Pradat
le mardi 07 octobre 2008


"Trouble Time", le dernier album de Tu Shung Peng, est une vraie sensation ! Le groupe est passé du statut de backing band parisien prometteur à celui de révélation reggae. Sans rien renier de leur manière d’appréhender la musique, on est monté d’un cran dans la qualité des riddims où les riffs de cuivres ont tous le petit plus qui fait mouche et qui prolonge le plaisir de l’écoute. En ce sens, le Trouble Time riddim, qui donne son titre à l’album, est une vraie carte de visite pour le groupe. Les ossatures rythmiques ont été polies et malaxées jusqu'à atteindre cette fragile sensation de légèreté. Le Soul Jazz Riddim lancinant et lourd, est emprunt d’une magie propre, tandis que Johnny "Dizzy" Moore, aux côtés de Bunny & Skully, habite le Eskobar Riddim (True love can never dies) qui clôture l'album.

Tout cela ne serait rien sans un line-up impeccable. Clinton Fearon (ex Gladiators) ouvre la danse suivi par un Michael Rose plus profond que jamais (Babylon pressure). Plus loin, le maitre des dancehalls, Joseph Cotton, brûle de sa voix rauque un Trouble Time inusable (Filthy Act). Coté deejay, c’est sûrement le résultat d’un sondage d’opinion tant le fan de roots est comblé : en plus de Cotton, on retrouve Prince Jazzbo, Tappa Zukie, U Brown, Ranking Joe et…un U Roy en forme ! Si tous les riddims sont parfaitement voicés, vibrants, il faut également noter la qualité des lyrics, qu’on retrouve avec plaisir dans le livret. Derrick Harriott et Bunny Brown nous livrent à ce propos un magnifique I’m A Believer, incandescent et profond. On va se bousculer à la porte des studios de Tu Shung Peng.
Permalink

Discographie 

CD 
Vinyls [modifier]
Partager cet article
Repost0

commentaires